La croissance du secteur privé accélère à peine en zone euro

le
0
CROISSANCE SYMBOLIQUE DANS LE SECTEUR DES SERVICES DE LA ZONE EURO
CROISSANCE SYMBOLIQUE DANS LE SECTEUR DES SERVICES DE LA ZONE EURO

LONDRES (Reuters) - La croissance de l'activité dans le secteur privé de la zone euro ne s'est que très légèrement accélérée en mars après être tombée en février à son plus bas niveau depuis 13 mois et la demande est restée faible, notamment dans les services, en dépit de la baisse des prix, montrent mardi les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d'achats.

L'indice PMI composite de la région, considéré comme un bon baromètre de la croissance globale, est remonté à 53,1 après 53,0. S'il reste supérieur au seuil de 50 au-dessus duquel il traduit une expansion de l'activité, il est inférieur à l'estimation initiale de 53,7 publiée le mois dernier.

Le PMI des services, lui, est tombé à son plus bas niveau depuis 14 mois à 53,1 après 53,3 le mois précédent et 54,0 en estimation "flash".

La croissance des nouveaux contrats a elle aussi décéléré, à 52,7 après 53,4 en février.

"L'économie de la zone euro n'est pas parvenue à afficher le moindre gain significatif de croissance en mars. Avec un PMI à peine en hausse par rapport au plus bas de 13 mois de février, il semble que la croissance de la région n'ait une nouvelle fois été que de 0,3% au premier trimestre", commente Chris Williamson, chef économiste de Markit.

Autre motif de préoccupation: à 48,6 après 48,5, la composante des prix à la production du PMI composite traduit une poursuite de la baisse.

(Bureaux européens de Reuters)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant