La compagnie low cost long-courrier French Blue se donne 2 ans

le
0
LA COMPAGNIE LOW COST LONG-COURRIER FRENCH BLUE SE LANCE EN SEPTEMBRE
LA COMPAGNIE LOW COST LONG-COURRIER FRENCH BLUE SE LANCE EN SEPTEMBRE

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - La compagnie aérienne French Blue, qui effectuera son premier vol en septembre, se donne deux ans pour parvenir à l'équilibre opérationnel, tentant de percer pour la première fois sur le marché du low cost long-courrier à partir de la France.

Nouvelle marque du groupe Dubreuil, propriétaire d'Air Caraïbes, la compagnie desservira à partir du 15 septembre Punta Cana (République dominicaine) au départ d'Orly à raison d'un maximum de quatre vols hebdomadaires et compte proposer des vols vers La Réunion et l'Ile Maurice en juin 2017.

Aucune compagnie aérienne n'a pour l'instant réussi à démontrer le succès du modèle low cost long-courrier entre l'Europe et l'Amérique du Nord, même si Wow Air, filiale d'Icelandic, Norwegian et Eurowings (Lufthansa) sont sur ce marché.

"Est-ce qu'on a raison avant les autres ? On n'en sait rien. Mais ce n'est pas en faisant dix ans de pertes qu'on peut se dire qu'on est sûr d'avoir raison", a déclaré à Reuters Marc Rochet, président de French Blue et vétéran du secteur aérien qui avait notamment dirigé la compagnie française AOM dans les années 1990.

"Si ça marche on le verra, on s'est fixé deux ans ; si ça ne marche pas, il faudra s'adapter", a-t-il ajouté lors d'un entretien téléphonique.

French Blue, qui ouvrira la vente de ses vols Orly-Punta Cana le 7 juin sur son site internet, propose trois catégories de billets, dont celle au trafic le plus attractif ne comprendra ni bagage en soute ni repas ni sélection du siège.

La compagnie, qui proposera des services de wifi payants à ses passagers, compte prendre livraison fin juin d'un A330-300 neuf de 378 places et attend en 2017 et 2018 un autre avion similaire et deux exemplaires du nouveau long-courrier d'Airbus, l'A350-900. Les trois premiers sont achetés directement à l'avionneur et le quatrième au loueur AerCap.

400 EMBAUCHES EN DEUX ANS

French Blue compte avoir des coûts et des tarifs inférieurs à sa concurrente française XL Airways, qui assure des vols long-courrier depuis la France.

La compagnie, qui prévoit d'embaucher 400 personnes d'ici deux ans, emploiera des navigants dotés de contrats français mais moins bien payés, moins nombreux et volant plus longtemps que chez Air France.

Une source proche d'Air France avait déclaré en septembre que la compagnie française pourrait, comme Lufthansa, lancer des vols low cost long-courrier mais que cela ne concernerait que "quelques lignes" du réseau.

Lufthansa souhaite faire d'Eurowings la troisième compagnie low cost d'Europe, derrière Ryanair et easyJet. Ses premiers vols long-courrier, qui ont démarré avec deux avions, ont rencontré des problèmes techniques, l'un d'entre eux vers Cuba ayant subi un retard de plus de 60 heures.

Norwegian a de son côté annoncé en février le lancement cet été de vols directs entre Paris et les Etats-Unis, avec un Paris-New York prévu à partir du 29 juillet, suivi par Los Angeles et Fort Lauderdale, en Floride.

La low cost long-courrier malaisienne AirAsia X a quant à elle renoué avec les bénéfices au dernier trimestre 2015 après huit trimestres de pertes.

Le groupe Dubreuil, qui avait échoué à racheter Corsair à TUI France en mars 2015, avait annoncé en juin dernier un projet de compagnie low cost long-courrier sous le nom de code Sunline.

La compagnie phare du groupe Dubreuil, Air Caraïbes, qui revendique un tiers du trafic de la métropole vers les Antilles, a subi l'impact des attentats de Paris pendant deux mois et est désormais modérément pénalisée par le virus Zika qui sévit notamment dans la région, a précisé Marc Rochet, qui préside aussi cette compagnie.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant