La charge du Haut Conseil des finances publiques contre le budget 2017

le
4
La président du Haut Conseil des finances publiques, le socialiste Didier Migaud (à gauche), doit présenter mercredi l'avis de l'institution au Parlement. Ce qui ne devrait pas arranger les affaires du ministre des Finances, Michel Sapin.
La président du Haut Conseil des finances publiques, le socialiste Didier Migaud (à gauche), doit présenter mercredi l'avis de l'institution au Parlement. Ce qui ne devrait pas arranger les affaires du ministre des Finances, Michel Sapin.

C'est un nouveau coup dur pour François Hollande. Après les mauvais chiffres du chômage au mois d'août publiés lundi, voici les critiques acerbes du Haut Conseil des finances publiques sur le projet de budget 2017. Dans son avis qui ne sera publié que mercredi, en même temps que le budget, mais que Le Point.fr a pu consulter, cette instance créée par le traité budgétaire européen estime que le scénario de croissance du gouvernement pour 2017 "tend à s'écarter du principe de prudence qui permet d'assurer au mieux le respect des objectifs et des engagements pris en matière de finances publiques". Quand on traduit ce langage technocratique, cela veut dire que le projet de budget 2017 n'est pas crédible ! Non seulement l'objectif affiché d'une diminution du déficit à 2,7 % du PIB apparaît inatteignable, mais le simple retour sous la barre fatidique des 3 % est jugé "incertain". Un avis qui entame largement la crédibilité du dernier budget du quinquennat, calibré pour une année électorale.

Le consensus des économistes à 1,2 %

Le Haut Conseil juge d'abord l'hypothèse de croissance de 1,5 % "optimiste" dans un contexte marqué par le ralentissement du commerce mondial, les incertitudes liées au Brexit et au climat politique dans l'Union européenne ainsi que les conséquences des attentats notamment sur l'activité touristique. Un reproche qu'il n'avait formulé ni en 2015, ni en 2016? Pour l'année...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Cambio17 le mardi 27 sept 2016 à 18:03

    La cour des comptes doute elle aussi...

  • soulamer le mardi 27 sept 2016 à 17:54

    Hollande a trouv" de la croissance il rendra de la recession à part ça c'est un cador

  • M8252219 le mardi 27 sept 2016 à 17:53

    L'EXEMPLE DEVANT VENIR D'EN HAUT. Réduire de moitié le nombre des parlementaires,réduction drastique des dépenses du sénat ou suppression.supprimer les statuts spéciaux,réduire de 500 000 le nombre des fonctionnaires administratifs et assimilés.délai de carence de 3 jrs pour tous;retraite à 65 ans pour tous,avec calcul identique. semaine de 40 hrs pour tous;supprimer les comités Théodules,établir la TVA sociale tous en profitent tous doivent participer à son financement .

  • gchevrie le mardi 27 sept 2016 à 17:03

    Haut Conseil des Finances Publiques , Cour des Comptes ... il y en a combien des organismes ,ou sont placés des gens grassement payés à pondre des rapports souvent intéressants mais toujours classés sans suite .....