La Banque du Canada abaisse ses prévisions, maintient ses taux

le
0
    OTTAWA, 13 juillet (Reuters) - La Banque du Canada a réduit 
mercredi sa prévision de croissance, reflétant notamment un 
profil plus faible pour les exportations et une révision à la 
baisse des investissements des entreprises. 
    Comme attendu, la banque centrale a maintenu son taux cible 
du financement à un jour à 0,5%, son niveau depuis un an 
maintenant, disant tabler sur un rebond de l'activité à partir 
du troisième trimestre. 
    "Les facteurs fondamentaux en place favoriseront un 
redressement de la croissance au cours de la période de 
projection, quoique dans un climat d'incertitude accrue", lit-on 
dans son communiqué de politique monétaire. 
    Bien qu'ayant ramené sa prévision de croissance 2016 à 1,3% 
au lieu des 1,7% qu'elle anticipait en avril, elle justifie le 
statu quo sur les taux par de meilleures perspectives, avec la 
hausse des dépenses de consommation et la reprise de la 
production pétrolière après les incendies dans la zone de Fort 
McMurray, dans l'Alberta. 
    Elle réitère également son avertissement du mois de juin sur 
une possible spéculation immobilière à Vancouver et Toronto, en 
faisant état de vulnérabilités financières "élevées et (qui) 
s'accentuent" dans ces deux métropoles. 
    Le PIB réel, en hausse de 2,4% au premier trimestre, devrait 
s'être replié de 1% en avril-juin mais est attendu en 
progression de 3,5% au troisième trimestre grâce au démarrage de 
la reconstruction à Fort McMurray et à la reprise de la 
production de pétrole, ajoute-t-elle. 
    La Banque du Canada prévoit une croissance de 2,2% en 2017 
et de 2,1% en 2018. 
 
 (Andrea Hopkins, Véronique Tison pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant