La baisse du marché « est plutôt d'ordre technique »

le , mis à jour à 17:43
3

Les marchés européens ont perdu du terrain de manière significative en cours de séance, mardi 17 mai 2016.
Les marchés européens ont perdu du terrain de manière significative en cours de séance, mardi 17 mai 2016.

Les marchés européens, qui avaient bien commencé la séance de mardi 17 mai dans le sillon de la fin de séance de lundi à Wall Street, n’ont cessé de perdre du terrain jusqu'à leur clôture en territoire négatif. Le CAC40 est ainsi passé de 4.350 points en matinée (+1%) à 4.297 en clôture, soit une baisse de 1,2% en cours de séance. Ce mouvement peine pourtant à s’expliquer, aucune publication économique majeure n’ayant pu significativement impacter le sentiment des investisseurs.

De 10h50 à 13h45, le mouvement baissier sur les indices européens correspondait à un repli des cours du pétrole, ces derniers ayant effacé leurs gains de la matinée, qui avaient précédemment suscité l’enthousiasme des investisseurs. Mais les cours de bourse et les cours du pétrole ont ensuite divergé dans le courant de l’après-midi, les indices boursiers européens poursuivant leur tendance baissière tandis que les cours du pétrole se stabilisaient et repassaient dans le vert.

Les indicateurs économiques « sont globalement bons »

Le mouvement baissier du jour peine à s’expliquer au travers d’autres éléments fondamentaux. Les indicateurs économiques publiés ce jour « sont globalement bons » remarque en effet Alexandre Baradez, stratégiste chez IG, évoquant notamment la production industrielle américaine, en hausse de 0,7% en avril, un chiffre supérieur aux attentes alors que cette même production avait baissé de 0,9% le mois précédent.

Les chiffres liés au marché de l’immobilier américain envoient également plutôt de bons signaux, avec une hausse des permis de construire de 3,6% en avril par rapport au mois de mars (mais cette hausse est inférieure aux attentes), et une hausse de 6,6% des mises en chantier en avril, quant à elle supérieure aux attentes.

« On pourrait penser que ces bons chiffres sont justement interprétés négativement par les investisseurs, craignant que la Fed soit incitée à remonter ses taux plus vite qu'attendu. Mais ce n’est pas le cas, sinon on assisterait automatiquement à une hausse du dollar face aux autres monnaies, or ce n’est pas le cas. On a même plutôt un dollar à la baisse aujourd’hui » remarque Alexandre Baradez.

En conséquence, la baisse du marché « est un peu étonnante », reconnaît-il.

« La baisse du jour est plutôt d’ordre technique »

Ainsi, le stratégiste explique : « Il semblerait que la baisse du jour soit plutôt d’ordre technique : depuis presque 10 séances, le CAC40 évolue dans un canal assez large entre 4.250 et 4.350 points environ. Dès qu’on s’approche des 4.350, on est refoulés vers le bas du canal, et inversement dès qu’on s’approche des 4.250 points, on rebondit ».

L’enfermement des cours dans ce canal horizontal s’explique fondamentalement du fait que « depuis quelques jours les indicateurs économiques sont globalement équilibrés entre bonnes et mauvaises nouvelles, et les investisseurs semblent se demander s’il faut vendre les nouvelles mitigées, ou acheter les bonnes nouvelles ».

Le stratégiste ajoute : « L’autre question qu’on se pose c’est : est-ce que les marchés risquent de retomber dans une tendance baissière à court terme, ou est-ce qu’on est en train de former un double bottom sur les 4.250 points avant de reprendre la tendance haussière [initiée depuis la mi-février] ? C’est vraiment très difficile de se faire une opinion : si vous me demandiez si j’étais plutôt haussier ou baissier à l’heure actuelle, je ne pourrais pas vous dire ».

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M802641 il y a 7 mois

    On se rassure !!

  • angel001 il y a 7 mois

    Mais bien sur et moi je suis mick Jaeger et ma copine c'est les Beatles

  • mlemonn4 il y a 7 mois

    Qu'est qu'il ne faut pas entendre , Tout et vraiment n'importe quoi !!!! Ces amrchés vont aller tout simplment à la cave car une nouvelle crise financière se profile ; voilà pourquoi les investisseurs finaux ne sont plus là depuis un bon moment, hormis les spéculateurs à la petite semaine !