L'obligataire à haut rendement et les actions américaines n'ont pas fait recette en août

le
0

(NEWSManagers.com) - Les fonds de droit français reprennent des couleurs. L'ensemble du marché a atteint fin août 787,98 milliards d'euros, soit une progression de 1,37 % d'un mois à l'autre, après avoir enregistré des souscriptions nettes de 2,52 milliards d'euros. Toutes les classes d'actifs ont également profité d'un " effet marché" positif comme l'indiquent les statistiques mensuelles d' Europerformance SIX Telekurs. Cela étant, les OPCVM de moyen long terme n'ont pas eu les faveurs des investisseurs, qui se sont une nouvelle fois massivement reportés sur les fonds monétaires. A eux seuls, ces derniers ont capté 2,62 milliards dont 2,55 milliards pour les fonds de trésorerie classique. De leur côté, les fonds obligataires ont collecté en net 290,75 millions. Quant aux fonds actions, ils ont enregistré des sorties nettes de 160,04 millions d'euros, comme les fonds convertibles qui ont subi une décollecte de 45,31 millions. Quelques différences peuvent cependant être relevées ici ou là, tant du côté des fonds obligataires que des fonds actions, où certaines catégories sont parvenues à tirer leur épingle du jeu tandis que d'autres ont été durement affectées.

Au sein de la catégorie obligataire, deux types de fonds se sont illustrés. Les fonds investis en titres de la zone euro ont suscité l'intérêt des investisseurs. La collecte nette sur le mois a atteint 415,15 millions d'euros. A l'inverse, les fonds investis en obligations à haut rendement et dans une moindre mesure, ceux investis sur des titres de pays émergents ont fait face à des sorties nettes. De 235,10 millions d'euros pour les premiers et de 53,87 millions pour les seconds.

Concernant les performances des différentes catégories, on relèvera que les fonds d'obligations de la zone euro et ceux investis en titres à haut rendement ont fait jeu égal : +0,64% pour les premiers et +0,63 % pour les seconds. Par ailleurs, les OPCVM obligataires sur l'Europe ont progressé de 1,06 %.

Les fonds actions ont connu des comportements assez similaires. Ainsi les fonds investis sur le marché américain et ceux portés sur l'Asie/ Pacifique ont décollecté en net respectivement 124,8 millions et 69,24 millions, quand les fonds d'actions investis sur l'Europe ont enregistré des entrées nettes de 50,97 millions, soit un montant équivalent à la collecte des fonds à l'international (50,22 millions).

En matière de performances, on notera que les fonds investis outre Atlantique ont progressé en moyenne de 5,60 % sur le mois, entraînant une hausse de l'encours de la catégorie (+5,51 %) en dépit de sa décollecte. Les fonds sur l'Europe et à l'international ont pour leur part progressé de 1,34 % et 2,80 % respectivement.

Enfin, en ce qui concerne les fonds d'obligations convertibles, deux catégories ont décollecté : celles investies en titres de la zone euro (-49,99 millions) et à l'international (-38,32 millions). Les fonds d'obligations convertibles ont fait exception avec des entrées nettes de 43 millions d'euros. Les performances moyennes sur le vieux Continent sont comparables (+0,37 % sur la zone euro et +0,35 % sur l'Europe). A l'international, la progression a été plus élevée (+0,80 %).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant