L'évolution de la politique monétaire américaine inquiète les investisseurs

le
0

(NEWSManagers.com) -

La fin proche de la politique d'assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale américaine suscite inquiétudes et interrogations chez les investisseurs qui se montrent beaucoup plus prudents sur les perspectives d'évolution de l'économie mondiale, selon le dernier sondage BofA Merrill Lynch réalisée entre les 3 et 9 octobre auprès d'un échantillon représentant un montant agrégé de 640 milliards de dollars.

Les investisseurs qui attendent une amélioration de la conjoncture mondiale au cours des douze prochains mois ne sont plus que 32% en net, soit une chute de 20 points de pourcentage par rapport au mois précédent et un niveau jamais vu depuis deux ans. Le consensus sur une inflation et une croissance en dessous de leur niveau potentiel a progressé à 77%.

Seulement 18% des gestionnaires d'actifs considèrent que la politique monétaire est trop accommodante, soit un recul de 14 points de base à son plus bas niveau depuis août 2012, soit juste avant le dernier programme d'assouplissement quantitatif mis en oeuvre aux Etats-Unis. La perception du risque monétaire a également augmenté, ainsi que celle portant sur le risque émergent.

Résultat, les investisseurs ont réduit leur exposition aux actifs risqués et augmenté leur poche cash à 4,9%. Les horizons d'investissement ont été revus à la baisse et les surpondérations sur les actions ont chuté de 13 points de pourcentage d'un mois sur l'autre. Les sous-pondérations sur les matières premières ont également augmenté et les secteurs sensibles à la classe d'actifs tels que l'énergie et les matériaux ont aussi enregistré des sous-pondérations très marquées.

Corollaire de cette aversion croissante au risque, les investisseurs ont perdu l'appétit pour les actions émergentes et les actions européennes. D'autant plus que les gestionnaires européens ne sont plus que 16% à prévoir une amélioration des perspectives économiques contre 45% le mois précédent. Leur positionnement actuel et leurs intentions pour les douze prochains mois sont désormais sur " négatif" ou " neutre" . Du coup, les marchés américain et japonais retrouvent un certain attrait.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant