L'Etat veut peser dans Renault, pas le diriger, dit Michel Sapin

le
8
SELON MICHEL SAPIN, L'ÉTAT VEUT PESER DANS RENAULT, PAS LE DIRIGER
SELON MICHEL SAPIN, L'ÉTAT VEUT PESER DANS RENAULT, PAS LE DIRIGER

PARIS (Reuters) - L'Etat veut peser dans Renault mais ne souhaite pas diriger le constructeur automobile à la place de ses dirigeants, a déclaré jeudi le ministre français des Finances Michel Sapin.

Selon une source proche de Renault, le groupe a convoqué ce jeudi soir un conseil d'administration extraordinaire en réponse à la montée au capital de l'Etat.

Ni Michel Sapin, ni Renault, ni le ministère de l'Economie n'ont confirmé la tenue de ce conseil.

Principal actionnaire de Renault, l'Etat a annoncé son intention d'acquérir jusqu'à 4,73% supplémentaires du capital et d'augmenter sa participation jusqu'à 19,74%.

Il souhaite ainsi s'assurer du rejet d'une résolution supprimant l'attribution de droits de vote double lors de l'assemblée générale du 30 avril.

Une source de Renault avait précisé que le conseil d'administration et son président Carlos Ghosn avaient soutenu cette résolution.

"Nous défendons les intérêts de l'Etat, c'est-à-dire les intérêts des Français", a dit Michel Sapin sur France Inter.

"Certaines entreprises, pour nous ou pour d'autres d'ailleurs, cherchent à supprimer cette capacité de peser dans Renault", a-t-il ajouté en référence à cette résolution.

"L'Etat est présent dans Renault, l'Etat pèsera dans Renault, non pas pour diriger Renault à la place des dirigeants mais pour peser sur le devenir", a poursuivi Michel Sapin. "L'Etat n'a absolument pas ni le pouvoir ni la volonté de prendre le pouvoir."

(Jean-Baptiste Vey, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 16 avr 2015 à 10:59

    Suite : surtout que ces c.. n'ont même pas compris que les trackers sur les valeurs étrangères sont éligibles au PEA, incroyable mais vrai, ce qui prouve, si besoin en était, de leurs compétences boursières !!!!

  • M7403983 le jeudi 16 avr 2015 à 10:57

    Le problème est que lorsque l'Etat se mêle de vendre des bagnoles, elles deviennent invendables hors subventions !!!

  • frk987 le jeudi 16 avr 2015 à 10:54

    Suite : le SBF 120 va se réduire à 40 valeurs sans le contrôle de l'Etat, vaste choix, on ira sur les valeurs étrangères....pas de problème.

  • frk987 le jeudi 16 avr 2015 à 10:52

    L'Etat n'a aucune vocation à construire des bagnoles, pas plus que produire du dentifrice, qu'il s'occupe de ses propres affaires dont il est complétement inapte à gérer. Au moins on sait que GDF, EDF, Renault c'est à virer des valeurs du cac40 éligibles dans un portif....

  • dsta le jeudi 16 avr 2015 à 10:20

    Il y a déjà suffisamment d'apparatchiks dans Renault , sans en rajouter!...D'autant qu'ils sont tout a fait incapables de la moindre plus values, bien au contraire!

  • Alex... le jeudi 16 avr 2015 à 10:11

    Ou comment éloigner encore un peu plus les investisseurs qui méprisent ces ingérences de l'Etat...

  • M3272884 le jeudi 16 avr 2015 à 10:08

    Quand un syndicat d'élus avec l'argent des français veut limiter le droit de propriété des actionnaires majoritaires ! Les majoritaires ont le pouvoir, qu'ils l'exercent lors de l'AG...

  • jbellet le jeudi 16 avr 2015 à 09:49

    les socialistes ont largement prouvé qu'ils etaient incapable de gerer quoique ce soit