L'Etat islamique perce les défenses kurdes au nord de Mossoul

le
0
    ERBIL, 3 mai (Reuters) - Des combattants de l'organisation 
Etat islamique ont lancé mardi une offensive sur plusieurs 
fronts dans le nord de l'Irak, brisant les défenses kurdes et 
s'emparant brièvement d'une localité, a-t-on appris de sources 
militaires. 
    Ces attaques autour de Mossoul par les djihadistes sont 
d'une ampleur inédite ces derniers mois et témoignent de la 
volonté de l'EI de tenter de reprendre l'initiative après avoir 
perdu du terrain et des forces dans le Nord et dans l'Ouest du 
pays. 
    Le commandant d'une milice chrétienne a déclaré que les 
combattants islamistes ont attaqué à l'aube leurs positions 
situées à une vingtaine de kilomètres au nord de Mossoul, la 
plus grande ville tenue par l'EI. Ils ont occupé les lieux avant 
d'en être délogés avec le soutien aérien de la coalition 
conduite par les Etats-Unis. 
    "Il y a eu beaucoup d'attentats-suicides et 
d'attentats-suicide à la voiture piégée", a déclaré Safa Eliyas, 
qui dirige les Forces de protection de Ninive, déployés au côté 
des peshmergas. 
    Des combats ont également été signalés sur le front de 
Bashika et dans la zone de Khazer, à une quarantaine de 
kilomètres à l'ouest d'Erbil, la capitale de la région autonome 
du Kurdistan irakien. 
    Le secrétaire général des peshmergas, Jabbar Yawar, a 
déclaré que les objectifs de l'offensive djihadiste restaient 
flous et que les combats se poursuivent. 
 
 (Isabel Coles,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant