L'Etat britannique ramène sa participation dans Lloyds sous 13%

le
0
LA PARTICIPATION DE L'ÉTAT BRITANNIQUE DANS LLOYDS SOUS LE SEUIL DE 13%
LA PARTICIPATION DE L'ÉTAT BRITANNIQUE DANS LLOYDS SOUS LE SEUIL DE 13%

LONDRES (Reuters) - L'Etat britannique a fait passer sa participation dans le capital de Lloyds Banking Group sous le seuil de 13%, se rapprochant ainsi de la privatisation complète de l'établissement qui avait été sauvé de la faillite par les contribuables lors de la crise financière de 2008-2009.

Lloyds a annoncé lundi que l'agence publique gérant les participations de l'Etat dans le secteur bancaire, UK Financial Investments (UKFI), avait ramené sa participation dans son capital à 12,97%.

Le Trésor britannique avait injecté 20 milliards de livres (27,30 milliards d'euros) dans la banque pendant la crise financière, un renflouement qui s'était traduit par une prise de participation à hauteur de 43% de son capital.

Le désengagement de l'Etat de Lloyds, initié en septembre 2013, devrait être complet d'ici un an, a déclaré lundi le ministre britannique des Finances George Osborne.

(Steve Slater, Myriam Rivet pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant