L'effet marché érode les actifs sous gestion des fonds de droit français en février

le
0

(NEWSManagers.com) -

L'encours des fonds de droit français est de nouveau en baisse pour le mois de février. Le recul calculé par Europerformance SIX Telekurs est toutefois limité puisque la variation ressort à - 0,65 % et porte les actifs sous gestion à 810,266 milliards d'euros. En outre, ce mouvement s'explique uniquement par l'effet marché, la collecte ayant été positive. A 2,644 milliards d'euros précisément.

Il convient de noter que les investisseurs ont surtout privilégié la sécurité. Résultat, les fonds monétaires ont enregistré 2,658 milliards d'euros de souscriptions nettes. Les fonds investis en actions ont toutefois réussi à attirer des capitaux. L'ensemble des catégories investies sur cette classe d'actifs a collecté en net 173,8 millions d'euros. Finalement, ce sont les fonds obligataires qui ont été les plus affectés par les rachats. Ces derniers se sont élevés à 585,41 millions d'euros. Et les obligations convertibles n'ont pas fait exception, qui ont affiché des sorties nettes de 346,28 millions d'euros. Soit presque autant que les fonds diversifiés dans leur ensemble, dont la catégorie est autrement plus étoffée...

Dans le détail, côté fonds actions, l'Europe a fait recette. Les souscriptions nettes se sont élevées à 448,54 millions d'euros. Toutes les autres catégories ont vu des sorties nettes de capitaux, dont près de 204,26 millions pour les fonds thématiques et sectoriels. Une exception cependant : les fonds actions de la région MENA ont collecté... 51 millions d'euros.

Côté obligataire, les fonds investis sur la zone euro sont les grands responsables des rachats nets constatés pour l'ensemble de la classe d'actifs. A noter que la décollecte nette a atteint 356,24 millions et celles sur les fonds d'obligations à haut rendement et les obligations internationales, respectivement 107,85 millions et 86,08 millions.

En ce qui concerne les fonds d'obligations convertibles, les sorties nettes s'expliquent essentiellement par la décollecte des fonds investis sur les marchés européens et de la zone euro. Les premiers ont subi des rachats nets de 186,16 millions et les seconds, de 138,97 millions.

Reste donc à prendre en compte l'effet performance. A ce titre, on notera la perte moyenne de 1,42 % pour les fonds actions dont -2,16 % pour les seuls fonds actions investis en Europe. De la même façon, les fonds sur l'Asie/Pacifique affichent une performance moyenne négative de 2,43 %. Pour les fonds obligataires, le résultat moyen ressort à 0,08 %. A noter que les fonds d'obligations émergentes affichent une progression moyenne de 1,67 %.Enfin, les fonds d'obligations convertibles ont perdu en moyenne 1,37 %, avec des fonds composés de titres européens en baisse de 1,45 % , et de 1,07 % à l'international.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant