L'avertissement de la Cour des comptes sur la réduction du déficit

le
3
Le déficit devrait descendre de 3,8 % en 2015 à 3,3 % en 2016, selon le gouvernement.
Le déficit devrait descendre de 3,8 % en 2015 à 3,3 % en 2016, selon le gouvernement.

Le rapport public annuel de la Cour des comptes recèle toujours nombre d'enquêtes édifiantes sur la gestion des deniers publics. Mais c'est aussi l'occasion pour l'institution indépendante sise rue Cambon, à Paris, tout près de la place de la Concorde, de faire le point sur la situation des comptes publics. Et malgré l'autosatisfecit du gouvernement, les magistrats montrent que la lutte contre les déficits est loin d'être gagnée d'avance.

En 2015, le gouvernement s'est enorgueilli d'avoir réduit les pertes de l'État de 4 milliards d'euros de plus que prévu en loi de finances. S'il reste à connaître la situation précise des collectivités locales et de la Sécurité sociale, l'objectif de réduction du déficit à 3,8 % du PIB (la richesse annuelle produite) devrait donc être tenu. « Les résultats devraient même être meilleurs que prévu », a reconnu le premier président socialiste de la Cour des comptes, Didier Migaud. L'ensemble des dépenses publiques devrait avoir été réduit de 0,5 point de PIB, ce qui n'est pas négligeable. Encore faudra-t-il vérifier que l'État a bien réduit ses dépenses sans avoir recours à des subterfuges comptables, comme cela avait été en partie le cas en 2014, la Cour n'ayant pas encore pu expertiser l'exécution budgétaire à ce stade de l'année.

Un rythme de réduction du déficit réduit

La tâche en 2015 était d'autant plus aisée que le...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 445566ZM le lundi 15 fév 2016 à 23:37

    Les petits pourcentages sont tellement plus agréables pour nos oreilles que le déficit de 70 000 000 000 euros en moyenne pour chaque année.

  • kejocol le mercredi 10 fév 2016 à 15:21

    ce n'est pas l'etat qui a fait des efforts ( embauche de 60000 fonctionnaires) mais plutôt le contribuable qui a vu ses impots explosés. donc, merci aux augmentations des impots. facile pour un null de l'economie.

  • ZvR le mercredi 10 fév 2016 à 14:37

    Aucun effort sérieux n'a été entrepris pour réduire le dépenses .