L'activité dans le privé stagne en août, sauvée par les services

le
0
STAGNATION DE L'ACTIVITÉ DANS LE SECTEUR PRIVÉ EN AOÛT EN FRANCE
STAGNATION DE L'ACTIVITÉ DANS LE SECTEUR PRIVÉ EN AOÛT EN FRANCE

PARIS (Reuters) - L'activité dans le secteur privé est revenue à l'équilibre en août en France, après trois mois de repli, portée par la légère croissance des services qui compense une nouvelle forte contraction de l'industrie, selon les premières estimations "flash" des indices Markit des directeurs d'achats publiés jeudi.

L'indice PMI composite, qui combine l'industrie et les services, s'est inscrit à 50,0, soit exactement la barre séparant les zones de contraction et d'expansion de l'activité, en progression par rapport à juillet (49,4).

Mais dans le secteur manufacturier, la contraction s'est encore accentuée, l'indice atteignant 46,5 alors qu'il était attendu en moyenne à 47,8 par les 19 économistes interrogés par Reuters, la prévision la plus basse de ces derniers étant 46,9.

En recul par rapport à juillet (47,8), cet indice se trouve à son niveau le plus bas depuis mai 2013. Les indices des nouvelles commandes et de l'emploi se replient nettement par rapport à leurs bas niveaux de juillet.

Les services ont en revanche rebondi, l'indice atteignant 51,1 soit plus que le 50,0 attendu en moyenne par les économistes, dont la prévision maximale était 51,0.

En progression par rapport à juillet (50,4), l'indice des services se trouve à son plus haut niveau depuis mars dernier.

Selon Jack Kennedy, économiste de Markit, "ces données laissent globalement augurer un PIB proche de la stagnation au troisième trimestre", après une croissance nulle déjà sur les six premiers mois de l'année.

"L'accélération du rythme des réductions d'emplois et l'affaiblissement de la confiance dans le secteur des services en août n'offrent guère d'indices sur une sortie à court terme de cette situation apathique", ajoute-t-il.

(Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant