Japon: redémarrage d'un premier réacteur après Fukushima

le
1
Manifestation anti-nucléaire, le 9 août 2015 devant la compagnie, Kyushu Electric Power, qui va faire redémarrer le réacteur Sendai 1, à quelque 1.000 km au sud-ouest de Tokyo. (afp.com / JIJI PRESS)
Manifestation anti-nucléaire, le 9 août 2015 devant la compagnie, Kyushu Electric Power, qui va faire redémarrer le réacteur Sendai 1, à quelque 1.000 km au sud-ouest de Tokyo. (afp.com / JIJI PRESS)

Tokyo (AFP) "Nous relancerons le réacteur Sendai 1 (à quelque 1.000 km au sud-ouest de Tokyo) le 11 août et il devrait commencer à générer de l'électricité le 14", a annoncé lundi la compagnie exploitante, Kyushu Electric Power dans un communiqué. Elle prévoit une exploitation normale "à compter de début septembre".

Le redémarrage est prévu à 10H30 locales (01H30 GMT) et le coeur devrait entrer en réaction en chaîne à compter de 23H00 (14H00 GMT), selon une porte-parole. L'opération se fera sous la supervision de l'autorité de régulation nucléaire.

"La première priorité est la sécurité", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga lundi.

Le réacteur en question, initialement entré en service en juillet 1984, avait été éteint le 10 mai 2011 pour son 21e cycle de maintenance régulière, respectant alors le calendrier habituel qui prévoit 3 à 4 mois d'arrêt de routine après 12 à 13 mois de fonctionnement.

Toutefois, il n'a pas pu être réactivé depuis à cause de la décision des autorités d'instaurer des normes de sûreté plus sévères à l'aune du désastre de Fukushima dont l'ampleur a dépassé toutes les dispositions techniques de sûreté.

Alors qu'auparavant une telle catastrophe - avec rupture totale de l'alimentation des systèmes de refroidissement et fusion simultanée de plusieurs coeurs - était considérée comme impensable, aujourd'hui c'est une

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SM7 le lundi 10 aout 2015 à 16:31

    Si j'étais Japonais surtout dans la période d'un bien triste anniversaire, je serais un peu fâché avec le nucléaire, sous n' importe quelle forme.