Investissements étrangers en France : une bonne et une mauvaise nouvelle !

le
5
Le ministre de l'Économie Emmanuel Macron sur le stand de Parrot avec Louis Schweitzer, au dernier CES à Las Vegas en janvier dernier.
Le ministre de l'Économie Emmanuel Macron sur le stand de Parrot avec Louis Schweitzer, au dernier CES à Las Vegas en janvier dernier.

Une bonne reprise des investissements étrangers en 2014, mais sans emploi à la clé : c?est le paradoxe pointé par le, réalisé par le cabinet d?audit et de conseil britannique EY (ex-Ernst and Young). Avec 608 décisions d?investissements étrangers (création d?une filiale dans l?Hexagone, extension d?un site déjà existant?) l?an dernier, un chiffre en hausse de 18 % par rapport à 2013, la France se classe au troisième rang au niveau européen en matière d?attractivité des capitaux étrangers derrière l?Allemagne et le Royaume-Uni.

Problème, malgré cette augmentation du nombre d?investissements directs étrangers (IDE), la création d?emplois liée à ces mêmes investissements a diminué de 11 %. Avec « seulement » 12 577 emplois créés l?an dernier, contre 14 122 un an plus tôt. C?est tout simplement 2,5 fois moins d?emplois créés qu?au Royaume-Uni ! En clair, les entreprises étrangères semblent prêtes à investir en France, mais pas à embaucher.

Distancée

« Il y a eu une première réponse dans l?intérim, mais, du fait d?un manque de flexibilité du marché du travail, il n?y a pas eu de montée en charge dans la création d?emplois en France », constate Marc Lhermitte, associé de EY et auteur de l?étude. En effet, un projet d?unité de production en France n?a produit en moyenne que 25 emplois en 2014, contre 39 en Allemagne et 71 au Royaume-Uni.Le mal vient...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le mercredi 27 mai 2015 à 13:25

    C'est clair, les charges et les syndicats minent le système....

  • dlabore le mercredi 27 mai 2015 à 13:09

    c'est les rouges de la CGT qui font peur

  • Mosini78 le mercredi 27 mai 2015 à 12:26

    N importe quoi cet article. Ça n a rien avoir avec la flexibilité du marche du travail. C'est juste qu'embaucher 1 personne en FRance revient à embaucher 5 zéro hour contract en Angleterre d autant plus que la productivité est 10 fois plus élevée entre un 0 hour contract et un salarié français. Pareil avec Allemagne

  • jerepond le mercredi 27 mai 2015 à 12:26

    Oui mais il y a nécessairement des emplois liés à la présence de ces entreprises qui se créent ou du moins persistent : les cafés, restos, boutiques, pompes à essence etc... Donc ça reste positif.

  • jbellet le mercredi 27 mai 2015 à 12:23

    pas etonnat que les entreprises etrangeres n'embauchent pas! des qu'elles voient notre code du travail elles changent d'avis