IBM et United Tech ont pesé sur Wall Street

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé la séance de mardi dans le rouge, les investisseurs, qui attendaient les résultats d'Apple et de Microsoft après la clôture, n'ayant guère goûté les comptes publiés par IBM et United Technologies.

"Nous restons prudents vis-à-vis des résultats de sociétés car la croissance du chiffre d'affaires n'est pas au rendez-vous", a dit John Toohey (USAA Investments). "Pour que le marché 'bull' (haussier) puisse durer, il faut passer de l'ingénierie financière à la croissance organique".

Alors même que la Bourse est à des niveaux records -- le Nasdaq a inscrit lundi un pic en séance pour la troisième séance d'affilée -- les données de Thomson Reuters laissent prévoir une baisse de 1,9% des bénéfices des entreprises du S&P-500 sur la période avril-juin.

Parmi les sociétés qui ont publié leurs comptes jusqu'à présent, 70% ont dépassé le consensus contre 63% en moyenne depuis 1994. Mais si l'on examine non plus le bénéfice mais le chiffre d'affaires, la proportion retombe à 53% contre 61% en moyenne depuis 2002.

On s'attend à ce que les entreprises américaines aient subi la plus forte baisse de leur C.A. depuis près de six ans au deuxième trimestre en raison notamment du dollar fort.

Le Dow Jones a perdu 181,12 points (1,00%) à 17.919,29. Le Standard & Poor's 500 a laissé 9,07 points (0,43%) à 2.119,21. Le Nasdaq Composite a cédé 10,74 points (0,21%) à 5.208,12 points.

"Le marché est un peu surévalué actuellement et il le sera plus qu'un peu si la croissance du C.A. n'accélère pas", observe John Toohey.

International Business Machines (IBM) a fait état lundi d'une 13e baisse d'affilée de son C.A. trimestriel, les performances du géant informatique américain étant affectées à la fois par la cession d'activités à faible rentabilité et par la vigueur du dollar.

IBM a perdu près de 6% à 163,07 dollars.

United Technologies, qui a vendu lundi ses hélicoptères Sikorsky à Lockheed Martin pour neuf milliards de dollars, a annoncé mardi avoir revu en baisse sa prévision de bénéfice annuel, le groupe industriel américain citant notamment des difficultés dans ses segments aéronautique et ascenseurs.

United Tech a cédé 7% à 102,71 dollars.

Le fabricant d'imprimantes Lexmark a décroché après l'annonce de prévisions très inférieures aux attentes des analystes sur le trimestre en cours. L'action chute de plus de 20% à 37,75 dollars.

Tesla a subi une perte de 5,5% à 266,77 dollars, conséquence du déclassement d'UBS de "neutre" à "vendre". UBS est le troisième intermédiaire à déclasser le constructeur de voitures électriques ce mois-ci.

(Tanya Agrawal et Chuck Mikolajczak, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant