Hillary Clinton, du bikini au niqab

le , mis à jour le
0
La peinture murale de l'artiste Lush Sux.
La peinture murale de l'artiste Lush Sux.

Si Donald Trump ne cesse de tailler des costumes à Hillary Clinton, il ne l'a encore jamais vêtue d'un niqab, contrairement à l'artiste australien Lush Sux. Ce dernier, critiqué pour sa peinture murale représentant la candidate démocrate à la présidentielle américaine vêtue d'un bikini, une liasse de billets coincée dans le maillot de bain, a en effet recouvert le graffiti d'un voile intégral.

Une image "offensante"

L'artiste de rue a décidé de "rhabiller" le graffiti peint à 5 kilomètres à l'ouest de Melbourne après que les plaintes de riverains poussent le conseil municipal à publier une déclaration contre l'image. "Nous pensons que cette peinture murale est offensante en raison de la représentation d'une femme presque nue, et non pas car elle manque de respect à Hillary Clinton, et n'est donc pas en accord avec notre position sur l'égalité des sexes", est-il notamment écrit dans le texte.

Les forces de l'ordre, contactées par le conseil municipal, ont quant à elles jugé que l'?uvre de Lush Sux était "offensante" et ne respectait en effet pas une loi de 2007 sur la prévention des graffitis.

"Vous êtes islamophobes"

Menacé d'une amende, voire plus, s'il ne retirait pas l'image incriminée, Lush Sux a donc décidé de la couvrir d'un niqab, ne laissant que les yeux d'Hillary Clinton visibles, et d'ajouter le message "si cette femme musulmane vous offense, vous êtes un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant