GB-La BoE prévoit toujours une autre baisse de taux

le
0
    LONDRES, 15 septembre (Reuters) - La Banque d'Angleterre 
(BoE) a maintenu sa politique monétaire jeudi tout en déclarant 
qu'il était probable qu'elle abaisse de nouveau son taux 
directeur d'ici la fin de l'année, même si l'impact immédiat du 
Brexit sur l'économie du Royaume-Uni s'annonce moins marqué 
qu'attendu il y a encore un mois. 
    Les neuf membres du Comité de politique monétaire (MPC) de 
la banque centrale britannique ont approuvé le maintien du taux 
directeur à 0,25%, son plus bas niveau historique, tout comme 
celui du programme d'achats d'obligations à 435 milliards de 
livres, ainsi que la poursuite du programme d'achats de 10 
milliards de livres d'obligations d'entreprise. 
    Deux des membres qui s'étaient opposés le mois dernier à 
l'augmentation de ce programme d'"assouplissement quantitatif" 
ont redit que celle-ci n'était pas nécessaire mais ils ont voté 
comme leurs collègues, jugeant que revenir sur cette décision 
créerait trop de perturbations. 
    Les indicateurs économiques publiés depuis la réunion d'août 
ont montré un rebond après l'impact immédiat du résultat du 
référendum du 23 juin, sans toutefois remettre en cause le 
scénario d'un ralentissement marqué. 
    "Un certain nombre d'indicateurs de l'activité économique à 
court terme ont été quelque peu supérieurs aux attentes", 
constate la banque centrale dans le compte-rendu de la réunion 
de septembre. "Le Comité prévoit désormais un ralentissement 
moindre de la croissance du PIB britannique au second semestre 
2016." 
    Les services de la BoE tablent ainsi désormais sur une 
croissance de 0,3% du produit intérieur brut pour le trimestre 
juillet-septembre, alors qu'ils n'attendaient le mois dernier 
qu'une hausse de 0,1%.  
    Un chiffre de 0,3% représenterait toutefois encore une 
division par deux de la croissance par rapport au deuxième 
trimestre.  
    "L'opinion du Comité sur les grandes lignes des perspectives 
économiques après le référendum sur l'EU n'ont pas changé", 
poursuit le compte-rendu. 
    Si les prévisions de novembre sont "globalement cohérentes" 
avec celles d'août, "une majorité de membres prévoient de 
soutenir une nouvelle baisse du taux de base lors de l'une des 
prochaines réunions du MPC d'ici la fin de l'année". 
 
 (William Schomberg et David Milliken; Marc Angrand pour le 
service français, édité par Benoît Van Overstraeten) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant