Frangié officiellement candidat à la présidence libanaise

le
0
    BEYROUTH, 18 décembre (Reuters) - Soleimane Frangié, 
chrétien maronite ami de la famille de Bachar al Assad, s'est 
porté candidat à la présidence du Liban, un poste vacant depuis 
dix-huit mois. 
    L'ancien ministre et député l'a annoncé jeudi soir dans une 
interview à la chaîne de télévision LBCI, disant sa confiance 
dans un plan de partage du pouvoir en vertu duquel il occupera 
la tête de l'Etat et le sunnite Saad Hariri sera Premier 
ministre. Au Liban, le président, qui est élu par les 
parlementaires, nomme le Premier ministre. 
    Cet arrangement, largement débattu dans les médias, mais qui 
n'avait encore jamais été formellement annoncé, pourrait 
redonner vie à des institutions étatiques paralysées par les 
rivalités politiques.  
    "Je suis candidat à la présidence, plus que jamais", a 
déclaré Soleimane Frangié dans son interview.  
    La présidence libanaise est réservée à un chrétien maronite 
mais le poste était également visé par d'autres ténors de la vie 
politique locale, dont Michel Aoun, allié à la milice chiite du 
Hezbollah, et Samir Geagea. 
    L'Arabie saoudite, qui soutient Saad Hariri, a salué ce 
compromis et l'Iran a exprimé son espoir de voir un président 
élu prochainement au Liban.  
    Soleimane Frangié connaît Bachar al Assad depuis l'enfance 
car il accompagnait son grand-père, l'ancien président Soleimane 
Frangié, lors de ses visites à Damas. 
 
 (Sylvia Westall; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant