François Hollande n'aime pas l'économie !

le
121
Constamment Bercy a surévalué ses prévisions de croissance.
Constamment Bercy a surévalué ses prévisions de croissance.

François Hollande n'aime pas les riches, c'est entendu, ni les pauvres - on vient de l'apprendre dans un livre-choc de son ancienne compagne -, mais le pire pour les Français est qu'il n'aime vraiment pas l'économie, lui préférant la politique dans laquelle il baigne toujours aussi voluptueusement comme un canard corrézien dans sa mare du canton de Tulle. Le paquebot France, tel le Titanic, vient de heurter cette fois un gros iceberg et le président continue de jouer les optimistes. La croissance est à fond de cale, l'économie part à vau-l'eau et lui, tranquille, assure à ses concitoyens que, grâce à sa politique industrielle, il a "cassé la spirale infernale de la dégradation de la compétitivité française", ajoutant : "Les résultats sont là, et ils sont impressionnants." C'était le 9 septembre à l'Élysée, entouré d'un aréopage de six ministres, au cours d'une opération de communication destinée à mettre en valeur "la nouvelle France industrielle." Dans le genre déni, on ne fait pas mieux. Telle Marie-Antoinette s'exclamant, durant les prémices de la Révolution sous les fenêtres de son château de Versailles, "s'ils n'ont plus de pain, qu'ils mangent des brioches", François Hollande déroule le même type de réponse, ajoutant benoîtement à son discours de l'Élysée, "nous avons maintenant commencé la marche en avant", tout comme il avait dit et répété au cours des mois précédents "la croissance est là"...À Bercy, on...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jlgatel le mardi 30 sept 2014 à 15:47

    c'est pas qu'il n'aime pas l"economie, c qu'il n'y comprend rien!

  • JERIKAE2 le jeudi 18 sept 2014 à 23:20

    blablabla et baratin voila ses points forts

  • mi.gesti le mercredi 17 sept 2014 à 09:43

    il aime les honneurs et les femmes c est tout!

  • codorn le mercredi 17 sept 2014 à 08:59

    fancois n'aime que les femmes... et le luxe ... tout le monde semble oublier qu'a chaque fois que les socialistes sont arrives au pouvoir, leur premiere action a ete d'augmenter leur les emoluments des ministres et toute la court

  • M802641 le mercredi 17 sept 2014 à 08:37

    Que des mots, incantations et platitudes. Aucune solution,vision ou propositions de fond pour sortir la France d'un déclin vertigineux à se donner la poisse. Lamentable prestation aussi de E.Valls qui n'engage aucune réforme réelle devant un pays néanmoins rétif. Le pacte de responsabilité prendra 5 à 10 ans pour créer de l'emploi significatif.

  • M1535195 le mercredi 17 sept 2014 à 07:33

    Moi ce qui me révolte, c'est que pendant ce temps, il arrose avec le fric de nos impots ses petits copains : 1 milliard pour Dassault (c'est passé en catimini), 20 milliards pour le CAC40 et une multitude de nouvelles normes et de tracasseries pour les TPE. Je croise mes collègues, embaucher oui, mais on n'a pas de clients ...

  • amarti22 le mercredi 17 sept 2014 à 07:31

    l'economie d'un pays passes par la maitrise de sa monnaie tout le reste c'est que du bla bla

  • nmrkn le mercredi 17 sept 2014 à 01:50

    Le redressement de l'économie n'est pas une affaire de politique c'est une affaire d'innovation donc de matière grise : celle des patrons en premier lieu. Cherchez l'erreur.

  • pelochon le mercredi 17 sept 2014 à 00:49

    et oui énarques polytechniciens, issus de deux institutions de prestige devenues réserves d"incompétents chroniques

  • pelochon le mercredi 17 sept 2014 à 00:47

    tous des nuls gauche comme droite... faut virer tous ces médiocres et changer... de toutes façons on ne peut faire pire