François Hollande enfonce les 35 heures

le
33
François Hollande a présenté ses voeux aux acteurs de l'entrerpise et de l'emploi lundi matin.
François Hollande a présenté ses voeux aux acteurs de l'entrerpise et de l'emploi lundi matin.

François Hollande a donc dévoilé lundi son nouveau plan pour l'emploi devant le Conseil économique social et environnemental. Le chef de l'État a réservé peu de surprises par rapport à ce qui avait déjà filtré. Deux milliards de dépenses publiques supplémentaires (qui seront compensées par d'autres économies ailleurs, promet-il) serviront à former 500 000 chômeurs en 2016 et financer pendant deux ans une prime de 2 000 euros pour toute nouvelle embauche de 6 mois ou plus, entre 1 et 1,3 smic, dans les entreprises de moins de 250 salariés. L'apprentissage sera favorisé via une entrée dans le dispositif à n'importe quel moment de l'année.

Rien de très nouveau par rapport à la politique menée jusqu'à présent. Le « small business act » à la française présenté au début de l'été par Manuel Valls prévoyait une telle prime (4 000 euros sur deux ans) pour les embauches dans les entreprises sans salariés. Le bénéfice est donc étendu aux PME.

Un milliard pour la formation des chômeurs

Quant à la formation des chômeurs, dont les modalités pratiques seront définies en février, le dispositif monte en puissance puisque le gouvernement avait déjà annoncé en octobre vouloir atteindre le chiffre de 150 000 formations « prioritaires ». Coût de la mesure, un milliard d'euros.

Si la formation des chômeurs vers les postes non pourvus à partir des besoins...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mikkaela le mardi 26 jan 2016 à 00:53

    concernant cette phrase "qui seront compensées par d'autres économies ailleurs, promet-il", ça aurait été bien de savoir où et comment ces économies auront lieu..

  • M476110 le mardi 19 jan 2016 à 14:05

    Les "veaux" n'ont que ce qu'ils méritent !

  • M7403983 le mardi 19 jan 2016 à 14:03

    Dévoiler un plan d'action devant le CESE ... Je reste songeur !

  • M940878 le mardi 19 jan 2016 à 13:28

    quand il enfonce il met son casque

  • bernm le mardi 19 jan 2016 à 12:01

    On augmente les charges des entreprises pour donner une aide a l'embauche.... Pourquoi faire simple et simplement diminuer les charges?

  • SB1954 le mardi 19 jan 2016 à 10:31

    Trop peu trop tard...2000 euros c'est un mois de Smic comme vous dites, alors que les charges représentent chaque mois 60/100 du brut + la certitude de prendre un an dans la vue au minimum en cas de licenciement. Aucune incitation à se développer dans ce pays. Bon, mieux que rien tout de même....

  • M1945416 le mardi 19 jan 2016 à 10:06

    nos politiciens n'ont jamais travaillé dans le privé, n'ont aucune compétence en gestion d'entreprise, on voit le résultat

  • M2734309 le mardi 19 jan 2016 à 09:53

    Je rigole, 2000€, c'est même pas un mois de smig chargé !

  • M1945416 le mardi 19 jan 2016 à 09:46

    quand a la suppression de la fonction publique, pour réduire la dette, chut pas un mot, il va refiler le bb au suivant , et si c'est marine, il va dire : regarder son résultat, nul a c h . e r …

  • M1945416 le mardi 19 jan 2016 à 09:35

    mon garagiste a supprimer 3 postes, pas a cause des 35H (payer 35 depuis belle lurette) , mais a cause du RSI , qui a x par 7 les cotisations du jour au lendemain, même son comptable y comprend rien… des boite comme la sienne , il y en a des milliers , et son cas certainement aussi