France-Nouvel échec des négociations dans le transport routier

le
0

(Actualisé avec patronat) PARIS, 9 février (Reuters) - Les négociations salariales entre patronat et syndicats du transport routier, interrompues mardi dernier faute d'avancées, se sont à nouveau soldées lundi par un échec, a-t-on appris de source syndicale. Les organisations patronales "sont revenues les mains vides, sans nouveau mandat, et ça n'a pas duré longtemps", a déclaré Jérôme Vérité, délégué CGT. Il a précisé que les cinq syndicats mobilisés (CGT, FO, CFTC CFE-CGC et CFDT) avaient prévu de se revoir mercredi pour décider des suites à donner au mouvement. Pour l'Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE),cet échec "constitue un énorme gâchis et un rendez-vous manqué pour la profession dans son ensemble". Elle appelle les organisations syndicales à la raison "en ne gelant pas le reste du dialogue social car, au bout du compte, ce seront les salariés qui en pâtiront". Les chambres patronales ont fait de nouvelles propositions pour améliorer le pouvoir d'achat des salariés. Mais sur la question cruciale pour les syndicats des salaires, le patronat refuse d'aller au-delà des 1 à 2% d'augmentation proposés, alors que les représentants des salariés réclament 5% pour tous. Avant d'être rejointe par la CFDT, l'intersyndicale (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC) avait organisé des blocages sur les routes ou devant des dépôts logistiques pendant dix jours en janvier. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant