France: l'Insee confirme une croissance de 0,3% au troisième trimestre

le
0
Un ouvrier travaille à l'assemblage d'une voiture Toyota Yaris, le 30 juin 2015 à Onnaing, dans le nord de la France. (© F.LO PRESTI - AFP)
Un ouvrier travaille à l'assemblage d'une voiture Toyota Yaris, le 30 juin 2015 à Onnaing, dans le nord de la France. (© F.LO PRESTI - AFP)

Le pouvoir d'achat des ménages a rebondi sur cette période de 0,9%, après avoir reculé de 0,3% au deuxième trimestre. Le taux d'épargne des Français a lui aussi augmenté, à 15,5% de leur revenu brut disponible.

Selon cette estimation, qui détaille une première évaluation livrée le 13 novembre, les dépenses de consommation des ménages, moteur traditionnel de la croissance en France, se sont redressées, à +0,3% après +0,0% au trimestre précédent.

Le commerce extérieur a en revanche contribué négativement à l'évolution du PIB (-0,7% après +0,4% au 2T), les exportations s'étant repliées (-0,6% après +2%) tandis que les importations ont accéléré (+1,8% après +0,7%).

Du fait de cette relative embellie après un deuxième trimestre morose, le revenu disponible brut des ménages (RDB) a progressé de 0,7%, après une hausse de seulement 0,2% au trimestre précédent.

La masse salariale a augmenté de 0,40 %

La masse salariale reçue par les ménages a ainsi augmenté de 0,4%, après +0,2% au deuxième trimestre, le salaire moyen versé par les entreprises ayant progressé (+0,3%) alors qu'il avait précédemment stagné.

«Du fait de la baisse des prix de l'énergie", qui a fait reculer les prix de dépenses de consommation, «l'effet de l'accélération du revenu des ménages est amplifié», souligne l'Insee, qui évalue la hausse du pouvoir d'achat des Français à

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant