France : déficit 2015 réduit à 4,1%, pas de hausse d'impôts d'ici 2017 !

le
44

Michel Sapin sort le grand jeu pour rassurer sur la situation financière de la France.
Michel Sapin sort le grand jeu pour rassurer sur la situation financière de la France.

Mercredi matin, Michel Sapin a annoncé en conférence de presse une amélioration sensible du déficit prévisionnel 2015. Par ailleurs, dans une interview donnée au Monde, le ministre promet en gel des impôts jusqu'à la fin du mandat de François Hollande.

Il y a quelques mois, Michel Sapin annonçait un déficit 2015 prévisionnel plus élevé que prévu à 4,3% du PIB. Après les remous liés à l'acceptation de ce déficit par la Commission européenne, Paris aurait commencé à prendre les mesures nécessaires pour améliorer sensiblement la situation.

Déficit prévisionnel à 4,1% pour 2015

Michel Sapin, ministre des Finances, a ainsi déclaré mercredi matin que le déficit est revu en baisse à 4,1% au lieu de 4,3% du PIB. L'origine des 3,6 milliards d'économies supplémentaires a été détaillée de la manière suivante en conférence de presse :

- 400 millions d'euros provenant de la diminution des intérêts de la dette, ceci étant dû à la baisse des taux d'emprunt de l'Etat français ;

- 300 millions provenant d'une plus faible contribution au budget de l'Union européen ;

- 850 millions provenant de la lutte lutte contre la fraude fiscale ;

- 1,2 milliard provenant de différentes mesures fiscales ;

- environ 850 millions supplémentaires provenant de sources diverses.

Cette amélioration « aura un impact sur 2016 et 2017 », estime le ministre, qui n'hésite pas à affirmer dans une interview au Monde que cela permettra un retour à un déficit « largement » en-dessous de 3% en 2017. Michel Sapin défend ainsi sa politique avec fermeté : « Certains, à propos des ajustements que nous avons engagés, avaient parlé d'un « tour de passe-passe », mais les faits sont là ».

Pas d'augmentation d'impôts avant 2018 !

Surtout, le ministre insiste auprès du Monde sur un dernier point clé particulièrement surprenant : non seulement l'année 2015 sera bel et bien marquée par une absence de hausse d'impôts, mais ce gel fiscal s'étendrait jusqu'à la fin du quinquenat de François Hollande. Le ministre a en effet affirmé : « hormis les mesures intégrées dans les textes en cours, plus aucune autre mesure d'impôt ne sera prise pour 2015, 2016 et 2017 ».

Cette promesse est ambitieuse de la part du gouvernement, qui n'hésite donc pas à utiliser les grands moyens pour rassurer le contribuable mais aussi les investisseurs qui fuient généralement l'incertitude fiscale. Reste à savoir si cette promesse pourra être tenue alors que la France est régulièrement pointée du doigt pour ses dépenses nettement plus élevées que ses recettes.

X.B.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jckfou5 le jeudi 4 déc 2014 à 11:08

    Belkacem ,la reine des maths devrait lui donner des cours de gestion...Par essence un socialiste n'a jamais su compter et se contente de distribuer l'argent des autres .Ils font de la démagogie et tirent la sté par le bas par idéal d'égalitarisme ...souvenons-nous de 1940.On ne les voit jamais dépenser efficacement les crédits car ils sont incapables ,utopistes et dangereux.Il est nécessaire de leur retirer le plus vite possible les clés de la maison

  • jbellet le jeudi 4 déc 2014 à 10:29

    il se moque carrément des français!!

  • faites_c le jeudi 4 déc 2014 à 09:25

    "Pas d’augmentation d’impôts avant 2018!" Oui mais cela ne concerne que les impôts et pas les taxes et autres prélèvements obligatoires! Pour les taxes cela déjà commencé avec la Tascom sur les entreprises de la distribution et cela se poursuit avec la TIGCN (sur le gaz nat qui conduit à une augmentation de 1.8% contre une baisse théorique de 0.6% du prix de la matière).

  • faites_c le jeudi 4 déc 2014 à 09:25

    "Pas d’augmentation d’impôts avant 2018!" Oui mais cela ne concerne que les impôts et pas les taxes et autres prélèvements obligatoires! Pour les taxes cela déjà commencé avec la Tascom sur les entreprises de la distribution et cela se poursuit avec la TIGCN (sur le gaz nat qui conduit à une augmentation de 1.8% contre une baisse théorique de 0.6% du prix de la matière).

  • faites_c le jeudi 4 déc 2014 à 09:25

    "Pas d’augmentation d’impôts avant 2018!" Oui mais cela ne concerne que les impôts et pas les taxes et autres prélèvements obligatoires! Pour les taxes cela déjà commencé avec la Tascom sur les entreprises de la distribution et cela se poursuit avec la TIGCN (sur le gaz nat qui conduit à une augmentation de 1.8% contre une baisse théorique de 0.6% du prix de la matière).

  • faites_c le jeudi 4 déc 2014 à 09:24

    "Pas d’augmentation d’impôts avant 2018!" Oui mais cela ne concerne que les impôts et pas les taxes et autres prélèvements obligatoires! Pour les taxes cela déjà commencé avec la Tascom sur les entreprises de la distribution et cela se poursuit avec la TIGCN (sur le gaz nat qui conduit à une augmentation de 1.8% contre une baisse théorique de 0.6% du prix de la matière).

  • faites_c le jeudi 4 déc 2014 à 09:24

    "Pas d’augmentation d’impôts avant 2018!" Oui mais cela ne concerne que les impôts et pas les taxes et autres prélèvements obligatoires! Pour les taxes cela déjà commencé avec la Tascom sur les entreprises de la distribution et cela se poursuit avec la TIGCN (sur le gaz nat qui conduit à une augmentation de 1.8% contre une baisse théorique de 0.6% du prix de la matière).

  • faites_c le jeudi 4 déc 2014 à 09:24

    "Pas d’augmentation d’impôts avant 2018!" Oui mais cela ne concerne que les impôts et pas les taxes et autres prélèvements obligatoires! Pour les taxes cela déjà commencé avec la Tascom sur les entreprises de la distribution et cela se poursuit avec la TIGCN (sur le gaz nat qui conduit à une augmentation de 1.8% contre une baisse théorique de 0.6% du prix de la matière).

  • Alex282 le jeudi 4 déc 2014 à 09:10

    Avant d'annoncer des chiffres il faudrait qu'il apprenne à compter !!

  • M3366730 le jeudi 4 déc 2014 à 00:04

    Mais ne vous inquiétez pas ce GvT pense déjà aux lendemains : http://www.contribuables.org/?s=fiscalit%C3%A9+et+pib et avec 284 milliards de déficits en + sous mandature Hollande !