Forte collecte des OPC monétaires et retraits importants pour les non monétaires

le
0

(NEWSManagers.com) - Selon les statistiques de la Banque de France, les OPC monétaires à la fin du premier trimestre 2016 affichaient un encours consolidé de 299 milliards d'euros, en progression de 5,2% par rapport à fin 2015 (284 milliards d'euros). Cette hausse de 15 milliards d'euros par rapport au trimestre précédent s'explique principalement par les assurances (+18 milliards d'euros) et dans une moindre mesure par les autres secteurs résidents à l'exception des entreprises qui se désengagent à hauteur de 19 milliards d'euros.

Pour les OPC non monétaires, l'encours à la fin du premier trimestre 2016 s'établit à 1.033 milliards d'euros en recul de 25 milliards d'euros par rapport à fin 2015. Cette diminution est due à un recul global de la valeur liquidative des parts pour 23 milliards d'euros d'une part, et aux désinvestissements nets, notamment des banques (- 6 milliards) et des OPC non monétaires (- 5 milliards) d'autre part.

Les fonds immobiliers ( OPCI et SCPI) totalisent un actif net de 58 milliards sur la dernière échéance collectée (décembre 2015 pour

les OPCI et juin 2015 pour les SCPI) (G1). Selon les chiffres de la Banque de France, l'actif immobilier s'élève à 37 milliards, dont 78% d'immobilier commercial (bureaux : 51%, commerces : 27%). La région Ile de France concentre 68% des investissements (dont 27% à Paris).

Les investissements à l'étranger représentent moins de 1,5 % du total des biens immobiliers détenus. L'actif net des fonds a augmenté de 70% depuis 2012, et constitue 14% du total des fonds immobiliers de la zone euro à fin 2015.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant