Fischer (Fed) souligne la robustesse du marché du travail US

le
1
    WASHINGTON, 9 octobre (Reuters) - Le marché du travail reste 
solide aux Etats-Unis et la croissance devrait accélérer au 
deuxième semestre, a déclaré dimanche le vice-président de la 
Réserve fédérale Stanley Fischer, laissant ainsi la porte 
ouverte à une hausse de taux en fin d'année. 
    Les Etats-Unis sont "proches du plein emploi", fait-il 
valoir selon le texte de son intervention à une réunion du G30, 
un laboratoire d'idées de Washington qui regroupe des 
personnalités du monde de la finance et des universitaires, en 
marge de l'assemblée générale du Fonds monétaire international 
et de la Banque mondiale.  
    La session était fermée à la presse mais le texte de son 
discours a été rendu public par la Fed avant qu'il ne le 
prononce. 
    "Compte tenu des gains solides de l'emploi et du revenu des 
ménages et d'un moral des ménages au beau fixe, les dépenses de 
consommation devraient continuer de soutenir la croissance au 
deuxième semestre", ajoute-t-il.  
    La décision de la Fed de ne pas augmenter ses taux lors de 
sa dernière réunion de septembre a été "serrée" et motivée en 
grande partie par le souci d'attendre la confirmation de 
l'amélioration du marché du travail. "A ce stade, le risque de 
se retrouver en retard sur la courbe (de l'inflation) paraît peu 
élevé", poursuit-il. 
    "Des augmentations graduelles du taux des fonds fédéraux 
seront probablement suffisantes pour maintenir une politique 
monétaire neutre sur les prochaines années", conclut Fischer. 
 
 (Howard Schneider, Véronique Tison pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.