Faurecia : un bon cru 2015, prudence pour 2016

le
0
L'usine Faurecia de Chengdu, en Chine, est spécialisée dans les systèmes d'échappement. (© Faurecia)
L'usine Faurecia de Chengdu, en Chine, est spécialisée dans les systèmes d'échappement. (© Faurecia)

L’équipementier automobile, filiale à 46,4% du constructeur Peugeot, a publié des résultats annuels de bonne facture. L’an passé, son chiffre d’affaires de 20,69 milliards d’euros s’est inscrit en hausse de 9,9%. À périmètre et taux de change comparables, la croissance est, certes, ramenée à +5,2% mais elle reste supérieure à celle de la production automobile mondiale (+1,5%), portée par le dynamisme des marchés européen (hors Russie) et nord-américain. À noter, par ailleurs, la volatilité apparue sur le marché chinois où Faurecia compte toujours réaliser 20% de son chiffre d'affaires à l'horizon 2020, contre 15% l’an passé.

La rentabilité a accéléré plus vite encore. Le résultat opérationnel de 912,6 millions progresse de 35,5%, faisant ressortir une marge de 4,4%, contre 3,6% un an auparavant. Sur la seule zone Amérique du Nord, le taux de profitabilité s’est amélioré de 2,2 points, à 3,9%, profitant d’une meilleure efficacité industrielle.

Un dividende augmenté de 85% !

À 370,1 millions, le bénéfice net a plus que doublé sur un an (+123%) et le flux de trésorerie disponible a totalisé 303 millions (+40%). La dette nette est ramenée sous la barre du milliard d’euros, à 963 millions (-30,6%). D’ici la fin de l’année, celle-ci sera quasiment effacée du fait de la vente entérinée de la division éléments extérieurs à Plastic Omnium pour une valeur

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant