Epargne salariale: la France toujours loin devant en Europe

le
1

(NEWSManagers.com) - La France est toujours de loin le pays le plus avancé sur le plan de l'actionnariat salarié " démocratique " en Europe. Réalisée par la société Eres, spécialiste de l'épargne salariale, dans le cadre son édition 2015 sur l'actionnariat salarié, un étude indique que 80% des entreprises françaises ont des plans d'actionnariat pour l'ensemble de leurs salariés contre une moyenne européenne de 47%. Par ailleurs, 44% des salariés sont actionnaires contre 26% en Europe (taux de démocratisation) permettant aux salariés non dirigeants de détenir 3,9% du capital contre 1,6% en Europe. La situation ne devrait pas se modifier avant longtemps dans la mesure où un rapport publié le 6 mai par la European Federation of Employee Share Ownership (EFES) pointe pour la troisième année consécutive en 2014 , un nombre de salariés actionnaires en baisse en Europe (*) avec, par ailleurs un taux d'actionnariat salarié (taux de démocratisation) en diminution l'année dernière (à 25,1 % contre 27,3% en 2011). Or, ce taux ne cessait d'augmenter auparavant...

Rien de tout cela donc en France où Eres donne quelques chiffres dans son étude attestant de la bonne santé de l'actionnariat salarié. Ainsi, les opérations d'actionnariat salarié dans le SBF120 en 2014 sont stables par rapport à 2013 : 20% des entreprises du SBF120 (25% du CAC40 et 18% du NEXT80) ont réalisé au moins une augmentation de capital réservée à leurs salariés ; Eres a récensé 27 augmentations de capital réservées aux salariés. Les opérations ont été mondiales et ont couvert en moyenne 90% des salariés. Leur montant moyen a été de 94,5 millions d'euros. En moyenne, 40% des salariés éligibles ont souscrit 65% des actions proposées.

Par ailleurs, les salariés pèsent plus de 5% des droits de vote dans les entreprises du SBF120 qui pratiquent le droit de vote double : 57,5% des entreprises du CAC40 et 56% de celles du NEXT80 appliquent le droit de vote double. Dans les entreprises du SBF120 avec droit de vote double, les salariés pèsent plus de 5,1% des droits de vote pour 3,3% du capital.

(*) Employee Share Ownership for Building the Capital Markets Union

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1158399 le vendredi 22 mai 2015 à 20:25

    Les actions réservées aux salariés étant des actions au rabais, et pas qu'un peu (-20%) ils devraient moralement se voir amputer les droits de vote et dividende à même rabais !