Elliott maintient la pression sur le groupe Samsung

le , mis à jour à 10:48
0

SEOUL, 6 juillet (Reuters) - Le fonds activiste américain Elliott Associates s'est renforcé dans Samsung Fire & Marine Insurance Co 000810.KS afin de tenter de bloquer la fusion programmée de deux autres sociétés de la galaxie Samsung. Samsung Fire & Marine est actionnaire de Samsung C&T 000830.KS , qu'Elliott veut empêcher de voir tomber dans l'escarcelle de Cheil Industries 028260.KS , holding de contrôle effective du groupe Samsung. La fusion programmée des deux sociétés doit permettre à la famille Lee de renforcer son emprise sur le conglomérat surtout connu pour son fleuron Samsung Electronics 005930.KS , dont Samsung C&T est un actionnaire clé. Elliott, le troisième actionnaire de Samsung C&T avec 7,1% du capital, a acquis une participation de 1% dans Samsung Fire & Marine et dans Samsung SDI 006400.KS , autre actionnaire de C&T, pour quelque 200 milliards de wons (160 millions d'euros), a rapporté le quotidien Chosun Ilbo en citant des sources. Une porte-parole de Samsung Fire & Marine a confirmé que le fonds activiste avait acheté des actions de la firme, sans être plus précise. Une autre personne au fait du dossier a confirmé l'achat par Elliott d'actions de Samsung SDI. Aucun commentaire n'a pu être obtenu d'Elliott et de Samsung SDI. Elliott, estimant que l'offre en actions de Cheil sous-estime la valeur de Samsung C&T, a lancé des procédures en justice et invité les autres actionnaires de la société à voter contre le projet de fusion lors de l'assemblée générale prévue le 17 juillet. Vendredi, la société de conseil aux actionnaires Institutional Shareholders Services (ISS) avait également recommandé le rejet de l'offre. En achetant encore des titres, Elliott montre sa détermination à avoir son mot à dire sur le rapprochement de Cheil et de C&T et, au-delà, sur la réorganisation en cours de Samsung Group, dont le président Lee Kun-hee, 71 ans, est hospitalisé depuis un an à la suite d'une crise cardiaque. "Samsung Group n'a pas de certitude sur l'état de santé du président Lee Kun-hee et essaye donc de boucler cette année le processus de restructuration. Elliott le sait bien", commente Park Ju-gun, analyste chez CEO Score. En vertu de la réglementation boursière sud-coréenne, les investisseurs détenant au moins 1% du capital d'une société peuvent poursuivre en justice les administrateurs et prendre connaissance de l'identité des autres actionnaires. (Joyce Lee et Se Young Lee, Véronique Tison pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant