Eiffage : trop d'incertitudes

le
0
Dans un environnement difficile, Eiffage est au défi d'améliorer la rentabilité de sa branche travaux publics. (© Eiffage Construction)
Dans un environnement difficile, Eiffage est au défi d'améliorer la rentabilité de sa branche travaux publics. (© Eiffage Construction)

(lerevenu.com) - Sans surprise par rapport aux attentes des analystes, le chiffre d'affaires 2014 de la troisième major française du BTP est ressorti à 14 milliards d'euros, en repli de 1,9%. La progression du trafic sur les autoroutes d'APRR et la croissance de l'international ont en partie compensé le ralentissement des activités travaux, affectées par la baisse des con­trats publics.

Le carnet de commandes reste à un haut niveau : il s'établit en effet à11,8 milliards d'euros au 1er janvier 2015, contre 11,7 milliards un an auparavant. Il assure 12,2 mois d'activité aux branches travaux.

Bloc "A lire aussi"

Dans un environnement difficile, Eiffage est au défi d'améliorer la rentabilité de sa branche travaux publics, en perte opérationnelle courante de 36 millions d'euros au premier semestre 2014. Mais à court terme, c'est surtout le dossier autoroutier qui retient l'attention des investisseurs, comme pour Vinci.

Le titre a déjà repris 12% depuis le début de l'année. Un rebond un peu rapide, compte tenu des incertitudes ambiantes. Nous restons négatifs. Plus diversifié, Vinci offre un meilleur profil de risque.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant