Edmond de Rothschild veut accroître ses encours de 50 % dans le private equity d'ici à 2018

le
0

(NEWSManagers.com) - Edmond de Rothschild ambitionne d'accroître ses encours sous gestion dans le private equity de plus de 50 % dans les deux prochaines années, a annoncé Johnny El Hachem, qui dirige Edmond de Rothschild Private Equity, lors d'une conférence de présentation des expertises du groupe dans le capital investissement. Actuellement, les encours sous gestion de l'ensemble des activités de private equity du groupe, rassemblées depuis peu au sein d'une même ligne métier, ressortent à un peu plus de 3 milliards d'euros.

Ces encours se répartissent en dix stratégies d'investissements développées depuis plusieurs années : quatre stratégies de capital croissance (stratégies de croissance, sciences de la vie, capital développement et transmission dédié aux small caps et capital développement dédié aux mid caps), quatre stratégies sur les actifs réels (l'agroforesterie, l'assainissement des terres, l'hôtellerie de luxe et les infrastructures) et deux stratégies sur les économies émergentes (l'Afrique et la Chine).

Dans les prochaines semaines, le groupe va notamment lever un nouveau fonds Eres III dédié à l'investissement minoritaire diversifié, avec un objectif compris entre 250 et 300 millions d'euros. Les " vintage " précédents représentent près de 320 millions d'euros.

D'autres fonds sont en cours de levée. Il s'agit des fonds China 2, Ginko 2 sur l'assainissement des terres et TIIC 2 sur les sous-secteurs des infrastructures sociales et de transport. Et dès l'année prochaines, d'autres levées sont attendues sur les franchises Cabestan (fonds de capital développement et transmission dédié aux petites capitalisations), BioDiscovery (fonds dédié aux sciences de la vie) et Amethis (fonds d'investissement responsable dédié exclusivement à l'Afrique). Pour ce dernier, 460 millions d'euros ont déjà été recueillis et 75 % des fonds ont été investis. Et un deuxième fonds verra bientôt le jour...

Edmond de Rotschild cherche parallèlement à dénicher et tester de nouvelles idées. La société prévoit ainsi de lancer un fonds de développement sur la zone Andine en Amérique latine. Elle travaille aussi sur plusieurs sujets : la technologie en Israël, le numérique et les fintech.

Toutes ces expertises sont en tout cas désormais accessibles à l'ensemble des clients d'Edmond de Rothschild.

Enfin, pour appuyer ses ambitions, Edmond de Rothschild Private Equity a recruté David Chamberlain en tant que directeur des relations investisseurs pour le private equity et Jean-François Félix en qualité de directeur associé et responsable de la franchise Edmond de Rothschild Europportunités.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant