Ecofi Investissement s'attaque à l'international

le
0

(NEWSManagers.com) - Estimant avoir acquis une " maturité suffisante" , Ecofi Investissements démarre son développement à l'international. La société de gestion filiale du Crédit Coopératif a annoncé avoir signé deux partenariats avec des third party marketers (TPM) pour couvrir d'une part la Belgique, le Luxembourg et Monaco et d'autre part la Suisse. Pour aborder ces marchés, qui représentent à l'heure actuelle une centaine de millions d'euros, Ecofi se concentre sur quatre fonds choisis pour leurs tailles et leurs performances : BTP Trésorerie, Ecofi Convertibles Euro, Ecofi Entreprises et Ecofi Enjeux Futurs. L'augmentation de l'exposition internationale passera aussi par le référencement de certains fonds d'Ecofi sur la future plate-forme de fonds listés d' Euronext. Cette démarche permettra plus globalement de " donner davantage de visibilité à nos fonds, de développer de nouveaux canaux de distribution et de toucher des investisseurs différents" , a déclaré Laurent Vidal, directeur du développement, au cours d'une conférence de presse.

A l'heure actuelle, Ecofi Investissements gère 8,4 milliards d'euros, après avoir collecté 1 milliard d'euros en 2016. Sa clientèle est essentiellement française et institutionnelle (56 %). La société compte bien évidemment continuer à servir ce segment, notamment celui des institutionnels de taille moyenne.

Pour mieux satisfaire ses clients, la filiale du Crédit Coopératif a également annoncé une simplification de sa gamme, afin qu'elle soit plus lisible. Elle a notamment créé la marque Epargne Ethique, qui regroupe une gamme " engagée" , gérée selon le filtre " ISR Engagé" de la société, qui est le plus exigeant en termes d'analyse environnementale, sociale et de gouvernance et d'exclusion des entreprises les plus controversées. Cette gamme va d'ailleurs être prochainement enrichie avec le lancement d'un fonds flexible dont l'exposition en actions pourra varier de zéro à 100 %.

L'activité ISR, qui figure dans l'ADN de la société, va aussi être renforcée en 2017, avec le déploiement d'une offre pour accompagner les clients dans l'application de la Loi sur la transition énergétique, des développements autour de son indice ISR et aussi la nomination de trois nouvelles personnalités à son comité éthique (Pascal Canfin, Isabelle Gougenheim et Sandrine Blanc). En revanche, pour le moment, Ecofi ne souhaite pas demander le nouveau label ISR.

Fort de ces nouveaux projets, Ecofi espère en 2017 augmenter ses encours de 7 % par rapport niveau de 2016 et parvenir à des encours moyens de 9 milliards d'euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant