Détecteurs de fumée : ce qu'il faut savoir

le
0
Détecteur de fumée@PHuguen/AFP
Détecteur de fumée@PHuguen/AFP

(lerevenu.com) - Les obligations respectives du propriétaire et du locataire sont désormais clarifiées :

o le propriétaire doit installer le DAAF. Pour les logements loués, le propriétaire peut fournir un DAAF à son locataire ou le rembourser de l'achat du dispositif. Il s'assure du bon fonctionnement de celui-ci lors de l'état des lieux ;

o l'occupant du logement (propriétaire ou locataire) doit veiller à l'entretien, au bon fonctionnement et assurer le renouvellement du dispositif.

Un DAAF est un boîtier constitué d'un émetteur de lumière associé à un récepteur, qui émet une alarme sonore puissante en présence de fumée. L'appareil fonctionne avec des piles. La fumée est détectée par la coupure ou la variation d'un faisceau lumineux. Dès les premières fumées, il émet une alarme puissante d'environ 85db devant permettre à une personne qui se serait endormie de se réveiller et de fuir à temps.

En ce qui concerne les produits à installer, l'obligation législative porte sur un détecteur autonome avertisseur de fumée, ce qui signifie que le dispositif doit fonctionner de façon autonome. Il peut être couplé avec une fonction en réseau.

De plus, le produit doit être normalisé, c'est-à-dire répondre aux préconisations d'une norme européenne harmonisée. Ce point peut être aisément vérifié

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant