Des livrets à souscrire en attendant le LDD solidaire

le , mis à jour le
9
Le titulaire d'un LDDS pourra choisir de donner une partie des intérêts de ses livrets ou du capital à des organismes caritatifs ou des entreprises de l'économie sociale et solidaire. (© Fotolia)
Le titulaire d'un LDDS pourra choisir de donner une partie des intérêts de ses livrets ou du capital à des organismes caritatifs ou des entreprises de l'économie sociale et solidaire. (© Fotolia)

Fini les LDD (livrets de développement durable, ex-Codevi), vive les LDDS (livrets de développement durable et solidaire). Grâce à cette transformation, le titulaire d’un LDDS pourra choisir de donner une partie des intérêts de ses livrets ou du capital à des organismes caritatifs ou des entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS).

La mesure devrait entrer en application dès le début de l’année prochaine, Bercy affichant son intention de publier le décret rapidement. Les intérêts du LDD calqués sur ceux du livret A étant de 0,75%, les particuliers les plus généreux pourront aussi donner une partie des capitaux !

De leur coté, les banques sont invitées à mettre ces produits en évidence sur les étagères et à utiliser les fonds collectés pour financer les associations et entreprises solidaires ayant un impact social à partir des encours de ces livrets.

Car malgré la montée en puissance de la finance solidaire, l'essentiel du financement des acteurs de l'ESS provient encore des banques traditionnelles. L'économie à impact social qui représente déjà 10% du PIB et 12,7% des emplois privés, ne peut donc pas, loin s'en faut, se passer des prêts bancaires !

Déjà des livrets de partage très intéressants

Heureusement, plusieurs banques n'ont pas attendu la loi Sapin pour proposer déjà des livrets de partage : le Crédit Mutuel, le CIC, la Société

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ttini il y a 4 mois

    LDDS : plus de pauvreté donc plus de besoins. le constat est triste. sommes nous en voie de sous-développement ?

  • M609159 il y a 5 mois

    alors avec des propos plus langue de bois pourquoi taxer les revenus collaboratifs

  • M609159 il y a 5 mois

    j ai encore ete censuré c est comme ca que l on fera avancer les choses

  • akelacca il y a 5 mois

    ils ferraient mieux de favoriser l'investissement dans les PME via le crowdfunding.

  • olgal il y a 5 mois

    on pourra partager les intérets qu'on n'a plus avec un taux à 0,75%

  • akelacca il y a 5 mois

    Il n'y as pas de définition absolue de la finance solidaire. Donc cette manne financière a vocation a être détournée.

  • mi.gesti il y a 5 mois

    si c est la meme m ils peuvent se le mettre ou je pense!!!

  • mlemonn4 il y a 5 mois

    Quels intérêts restent ils à distribuer avec des taux aussi bas !!!!

  • M999141 il y a 5 mois

    Une usine a gaz de plus.