Déby déplore l'absence de coordination avec Abuja face à Boko Haram

le , mis à jour à 18:09
0

ABUJA/YAOUNDÉ, 11 mai (Reuters) - La guerre livrée aux islamistes de Boko Haram ne débouche pas sur des résultats plus significatifs parce que les troupes du Nigeria et du Tchad ne coordonnent pas leurs opérations, a déclaré le président tchadien Idriss Déby, lundi, à Abuja au Nigeria. S'adressant aux journalistes à l'issue d'un entretien avec le président sortant nigérian Goodluck Jonathan, le chef de l'Etat tchadien s'est dit déçu de voir que l'accord conjoint ne marchait pas. "Il est regrettable que les deux armées, la nigériane et la tchadienne, opèrent séparément sur le terrain. Si elles opéraient de concert, elles auraient atteint davantage d'objectifs", a dit le président Déby. Les autorités nigérianes ont réussi à récupérer depuis le début de l'année une bonne partie des territoires conquis par Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, grâce aux offensives lancées par les troupes du Tchad et du Niger en territoire nigérian, tandis que le Cameroun a repoussé à plusieurs reprises des attaques contre ses villes frontières. De source militaire au Cameroun, on déclarait lundi que des insurgés de Boko Haram avaient tué deux soldats camerounais au cours du week-end et que deux islamistes avaient aussi péri dans les combats. La fusillade a éclaté quand des soldats ont été envoyés pour vérifier des informations disant que des hommes de Boko Haram se dirigeaient vers Zelevet, dans l'extrême nord du Cameroun, près de la frontière nigériane, a-t-on ajouté. Une seconde source militaire a déclaré que 20 autres personnes avaient été tuées la semaine dernière dans des attaques lancées contre des villages situés du côté camerounais de la frontière avec le Nigeria. (Felix Onuah et Sylvain Andzongo; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant