Croissance japonaise minimale attendue au 1er trimestre

le
0
DES ÉCONOMISTES PRÉVOIENT UNE FAIBLE CROISSANCE JAPONAISE AU 1ER TRIMESTRE
DES ÉCONOMISTES PRÉVOIENT UNE FAIBLE CROISSANCE JAPONAISE AU 1ER TRIMESTRE

par Kaori Kaneko

TOKYO (Reuters) - L'économie japonaise a probablement enregistré une faible croissance au premier trimestre, avec une stagnation de la consommation des ménages qui laisse entiers les espoirs de nouvelles mesures de relance de la Banque du Japon, selon une enquête Reuters publiée lundi.

Les 19 économistes interrogés prévoient en moyenne une croissance de 0,1% en janvier-mars par rapport aux trois mois précédents après une contraction de 0,3% en octobre-décembre.

En rythme annualisé, la croissance du produit intérieur brut (PIB) ressortirait ainsi à +0,2% après -1,1%.

Les économistes attribuent ce résultat légèrement positif au jour supplémentaire de février dû à l'année bissextile et estiment que le PIB aurait pu se contracter sans ce facteur.

"Les données du PIB montreront probablement que l'économie réelle reste atone", dit Takumi Tsunoda, chez Shinkin Central Bank. "Il y a des signes de reprise des exportations et les entreprises maintiennent leurs projets d'investissements, mais la consommation privée reste au point mort."

La consommation privée, qui représente environ 60% du PIB, a probablement progressé de 0,2% au premier trimestre après un recul de 0,9% sur les trois derniers mois de 2015, montre l'enquête.

L'investissement est prévu en repli de 0,8%, après une hausse de 1,5%, tandis que la demande extérieure devrait avoir contribué à hauteur de 0,1 point à la croissance.

La statistique sera publiée le 18 mai à 08h50 heure locale (23h50 le 17 mai).

D'ici là, le 12 mai, aura été publiée la balance des comptes courants de mars, qui devrait afficher un excédent de 3.000 milliards de yens (24,48 milliards d'euros), le plus important depuis mars 2007.

La baisse de la facture pétrolière, conséquence du déclin des prix du brut, et le produit des investissements japonais à l'étranger devraient avoir soutenu les comptes courants, qui afficheraient ainsi un solde positif pour le 21e mois consécutif.

(Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant