Contresens sur le contre-choc pétrolier

le
2
Une plateforme pétrolière Repsol au large de la Malaisie. (© Repsol)
Une plateforme pétrolière Repsol au large de la Malaisie. (© Repsol)

Pour ceux qui gardent en mémoire le fameux «alignement des planètes» d’il y a un an, qui illustrait le cocktail théoriquement explosif pour la croissance et les actions européennes de taux d’intérêt, d’une monnaie et de cours du pétrole bas, le réveil en Bourse se révèle douloureux. Faute de comprendre, certains tombent dans un profond pessimisme et vont jusqu’à aligner «les trous noirs».

En réalité, à la différence du milieu des années quatre-vingt-dix et de la crise asiatique, le pétrole n’est plus une bonne planète et le contre-choc pétrolier se révèle globalement négatif. D’abord parce qu’il est le reflet du ralentissement de la croissance mondiale, notamment de la Chine. Parce qu’il en est aussi la cause pour les pays producteurs et clients de la zone euro.

Hier premiers bénéficiaires de la chute du prix du pétrole, les Etats-Unis en sont aujourd’hui les premières victimes au point de les faire tomber en «récession industrielle» et de les imaginer à tort en fin de cycle. Même si les interrogations perdurent sur la Chine, la stabilisation des métaux industriels dans le sillage du PMI mondial et l’ampleur des coupes américaines dans le pétrole de schiste offrent des raisons d’espérer une stabilisation des marchés.

Stagnation des profits : quid de l’alignement des planètes ?

L’inertie des perspectives bénéficiaires des douze prochains mois et la

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5503580 il y a 12 mois

    Plus que les politiciens, ce sont les économistes qu'ils faut blâmer. On nous a promis la pénurie pour faire monter les cours, et en fait c'est la surproduction qui nous guette. Grosse plus value au passage pour certains, et catastrophe pour la planète, sauf si ça met un coup d'arrêt au pétrole de schiste.

  • BARIL22 il y a 12 mois

    Il me semblait qu'on fait tout pour brûler moins d^énergies fossiles, et à peine on en vend un peu moins tour le monde se met à pleurer, hypocrites et menteurs de politicards!