Comment se préparer à la baisse du taux du Livret A à 1 %

le
1
©fotolia
©fotolia
Et cela aurait pu être pire. Compte tenu d'une inflation sur un an (hors tabac) à 0 ,3% en juin, les épargnants sont chouchoutés. Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer avait recommandé, par application de la formule automatique, de l'abaisser à 0,75%. Car en face cette rémunération est payée par des emprunteurs «nécessiteux» : le logement social, les infrastructures des villes et les PME. Mais le ministre a voulu ménager les 63 millions de titulaires de ce livret défiscalisé. Votre épargne reste protégée de l'inflation et disponible à tout moment, comme l'avait voulu Louis 18 en créant l'ancêtre de ce livret en 1818. Cependant la nouvelle peut décevoir les épargnants qui avaient profité du relèvement du plafond  en deux étapes, en octobre 2012 et en février 2013 à 22 950 euros, pour défiscaliser une part accrue de leur épargne : 11,7% des livrets cumulaient plus de 15 300 euros fin 2013, au lieu de 8% en 2008 (cela était possible par le cumul des intérêts au-delà du plafond de versement). Et c'est à eux que l'on doit l'essentiel de la hausse des encours en 2013, de 15,8 milliards d'euros portant leur montant total à 256 milliards d'euros. Les livrets les plus pleins, ceux dépassant 19 125 euros représentaient fin 2013, 5% du total. L'ancien plafond de 15 300 euros , ne sera finalement pas doublé d'ici 2016 comme l'avait annoncé François Hollande lors de la campagne présidentielle.

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bignou56 le vendredi 11 juil 2014 à 12:29

    C'est clair le livret A doit être vidé pour mettre sur le PEL...