Climat : les meilleurs reporting financiers récompensés

le
0

Deux semaines avant la COP 22, Ségolène Royal a dévoilé, le 28 octobre, le palmarès des lauréats du premier prix dédié au reporting climat. L'occasion d'entretenir la mobilisation des investisseurs responsables sur ce thème. La moitié des candidats ont reçu une récompense au cours d'un évènement destiné à encourager l’élan des acteurs financiers qui intègrent le risque climatique et les pousser à diffuser leurs bonnes pratiques partout dans le monde.

Amener les investisseurs institutionnels à intégrer la gestion du risque climat non seulement dans leur politique d'investissement mais aussi dans leur communication, c'est le pari de l’alinéa 6 de l'article 173 de la loi TEE promulgué à l’été 2015.

Pour maintenir la flamme  et récompenser les plus engagés, la Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer a lancé avec l’association 2 degrés investing Initiative, le premier prix du meilleur reporting climatique investisseurs quelques mois plus tard.  Objectif avoué : rappeler le rôle de pionnier  de la France et montrer la contribution apportée au financement d’une économie bas carbone.

Une trentaine d’investisseurs ont fait acte de candidatures dont onze Français, une quinzaine d’Européens et même des Américains et des Australiens. Les candidats devaient répondre à une grille de 24 critères classés dans trois grandes catégories : la transparence de la prise en compte du climat dans les décisions d’investissement, la transparence sur l’alignement des placements avec une trajectoire de limitation du réchauffement à 2 degrés, la transparence sur l’exposition aux risques financiers générés par le climat.

 

Nombreuses récompenses

 

Face à la qualité des dossiers et à la volonté d’encourager ces démarches pionnières, le jury, présidé par Ségolène Royal a récompensé plus spécifiquement sept institutions financières. Le groupe AXA et le Britannique TPT Retirement Solutions ont été distingués pour la qualité globale de leur reporting. La société de gestion Actiam a été récompensée pour la qualité de sa stratégie climatique et le fonds de pension australien Local Government Super a été félicité pour son engagement sur le sujet.

Enfin la société de gestion éthique Austalian Ethical Investments et l’Ircantec, institution de la retraite publique française sont les deux lauréates de la catégorie alignement de la politique d’investissement avec les objectifs climatiques. Pour l’Ircantec, cette récompense est due, entre autres, à l’engagement d’Eric Loiselet disparu il y a quelques jours.

Enfin la meilleure évaluation des risques climatiques a été attribuée au fonds de pension de l’agence environnementale britannique Environment Agency Pension Fund  Le jury a enfin attribué une mention spéciale à sept autres investisseurs : deux assureurs, AVIVA et CNP Assurances, le fonds suédois AP4, et les Français Caisse des dépôts ERAFP, Mutuelle des Artisans et du Commerce de Proximité et Sycomore AM.

Tous ont reçu un globe récompensant leurs efforts de reporting climat. Une dernière catégorie n’a pas trouvé preneur, celle destinée aux institutions qui expliquent le mieux à leurs clients et bénéficiaires comment le risque climat est pris en compte dans la gestion de leur épargne. Cela viendra plus tard. C’est le WWF qui va s’en charger. Pascal Canfin, son directeur exécutif, a annoncé lors d’un colloque à l’assemblée nationale le 20 octobre qu’il allait constituer un groupe de bénévoles détenant de l’épargne chargé de comparer l’information qui leur est communiquée avec les engagements climat affichés par les organisations à qui ils ont confié leurs économies.

Retrouvez cet article sur Novethic.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant