Chokrane : il était une fois la loi Macron...

le
7
Emmanuel Macron doit prouver aux marchés que la France accepte des réformes structurelles.
Emmanuel Macron doit prouver aux marchés que la France accepte des réformes structurelles.

Quels effets sur l'économie ? L'impact économique de la loi Macron sera de toute façon très minime au regard des problèmes qu'elle se propose de traiter. Récolter çà et là quelques milliards, créer çà et là quelques milliers d'emplois, c'est très bien, mais c'est dérisoire par rapport au montant abyssal de la dette, du chômage de masse et des perspectives très basses de croissance. Il est possible que de multiples amendements vident ce projet de loi d'une bonne partie de sa substance, ce qui en affaiblira d'autant les effets économiques. Quid du contexte mondial ? L'état de l'économie française dépend du contexte mondial, qui est plutôt morose. Il est illusoire de croire qu'une loi franco-française, aussi bien intentionnée soit-elle, va changer la donne. Nous vivons dans un monde où la compétition mondiale fait rage. Cette réalité est, je pense, bien intégrée dans les esprits. En revanche, l'étroite imbrication des économies les unes avec les autres et leur interdépendance sont encore mal comprises dans l'opinion, et peu abordées dans les débats publics. C'est pourtant essentiel. Sans évoquer les nombreuses tensions géopolitiques qui ébranlent le monde, un bouleversement aux conséquences incalculables sur l'économie mondiale est susceptible de se produire. C'est ce qu'on appelle un cygne noir, un événement qu'il est difficile d'anticiper. Au milieu de l'année 2015, en juin ou juillet, un tel événement pourrait se produire...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kejocol le lundi 15 déc 2014 à 18:05

    suis d'accord, tant qu'il n'y aura pas de vraies reformes structurelles de l'etat, il n'y aura pas d'impact positif sur l'economie, sur l'emploie,.... Trop de fonctionnaires, trop d'elus, pas d'egalite sur les retraites, revoir la masse salariale de l'etat, que chaque fonctionnaire ait des objectifs a atteindre afin d'ameliorer la productivité. Marre de payer le sce public qui est un gouffre financier.

  • ZvR le lundi 15 déc 2014 à 16:10

    Par contre le gouvernement ne fait toujours pas montre d'une trace d'un début d'intention de commencer à s'attaquer à ses propres déprédations.

  • ZvR le lundi 15 déc 2014 à 16:08

    @M85, êtes vous vraiment sur d'être au courant de la situation réelle en France? Pour beaucoup de salariés les 35h sont une vaste fumisterie et ils à faire plus que les 35h officielles.

  • bsdm le lundi 15 déc 2014 à 16:03

    Tant qu'on ne touchera pas aux privileges des fonctionnaires il n'y aura pas de redressement de la france

  • M8252219 le lundi 15 déc 2014 à 15:34

    RaDiuM69 je ne sais pas si tu as vu des salariés travailler jour et nuit mais ça n'est pas en France avec les 35h payées 40 par semaine même en hiver avec des journées courtes c'est impossible.

  • M8252219 le lundi 15 déc 2014 à 15:30

    Toujours des contorsions jamais de réformes franches:-LA TVA sociale tous les français et d'autres en bénéficient,tous doivent participer à son financement pas les seuls salariés et les entreprises,RÉDUCTION DE MOITIÉ du nombre des parlementaires,plafonnement et fiscalisation de tous leurs revenus et avantages.Suppression du sénat et des statuts spéciaux.Réduction de moitié du nombre des fonctionnaires.Retour aux 39h TOUS. 3jrs de délai de carence en arrêt maladie TOUS.Retraite à 65 ans TOUS.

  • RaDiuM69 le lundi 15 déc 2014 à 15:24

    travaillons jour et nuit et conduisons les êtres humains à l'ignorance et à l'épuisement !il n'y a pas que l'argent et le pouvoir dans la vie ...Mais suivons ces chemins qui nous conduiront à notre perte !