Chine-La réforme des introductions en Bourse franchit une étape

le
0
    PEKIN/SHANGHAI, 27 décembre (Reuters) - Le Conseil d'Etat 
chinois, l'équivalent du gouvernement, a approuvé dimanche un 
projet de refonte des procédures d'introduction en Bourse, qui 
pourrait donc être mis en application dès le mois de mars, a 
rapporté l'agence de presse officielle Chine nouvelle. 
    Le texte, inspiré des procédures d'homologation des projets 
d'IPO en vigueur aux Etats-Unis, est censé faciliter la levée de 
capitaux par les entreprises tout en réduisant l'intervention 
des autorités de régulation financière sur les marchés de 
capitaux. 
    Le feu vert annoncé dimanche permet aux autorités 
financières de publier un projet de règlement détaillé qui sera 
mis en application au terme d'une procédure de consultation 
publique. 
    Le Conseil d'Etat devra donner son accord au projet 
détaillé, ce qu'il pourrait faire dès le 1er mars même s'il 
dispose de deux ans pour le faire, a précisé Chine nouvelle. 
    Le Conseil avait déclaré au début du mois qu'il souhaitait 
que le nouveau système soit mis en place d'ici deux ans. 
    La Commission de contrôle boursier chinoise (CSRC) évoque 
depuis le début 2014 sa volonté de rompre avec le système 
actuel, fondé sur une procédure d'approbation et considéré comme 
une source potentielle de distorsion du marché et un 
encouragement possible à la corruption, en faveur d'un mécanisme 
basé sur l'enregistrement, dans lequel il revient au marché de 
juger de la capacité d'une entreprise à entrer en Bourse et de 
fixer sa valeur. 
    Mais les turbulences qui ont débuté mi-juin sur les marchés 
chinois, attribuées en partie à une surabondance d'introductions 
en Bourse, ont interrompu ce processus de réforme, la CSRC 
gelant les nouvelles opérations pour tenter de ramener le calme. 
    Après une pause de plus de trois mois, les IPO ont pu 
reprendre ces dernières semaines. 
    Même si la plupart des observateurs considèrent la réforme 
comme une étape nécessaire vers un fonctionnement plus juste et 
plus transparent du marché des entrées en Bourse, certains 
investisseurs craignent de voir une simplification du processus 
se traduire par une multiplication des IPO qui risquerait de 
peser sur le marché actions dans son ensemble. 
     
 
 (Norihiko Shirouzu et Winni Zhou à Pékin, avec Nathaniel Taplin 
et Samuel Shen àn Shanghai; Marc Angrand pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant