Cap sur les actions

le
0

(NEWSManagers.com) - Alors que les principaux indices sur les actions américaines ont encore battu de nouveaux records, les investisseurs, préoccupés par les échéances politiques en Europe, ont donné la priorité aux actions mais plutôt hors zone euro. Les fonds actions ont ainsi attiré 17,7 milliards de dollars durant la semaine au 15 février, le montant le plus élevé des neuf dernières semaines, selon l'étude hebdomadaire Bank of America Merrill Lynch, qui reprend des données du spécialiste de l'évolution des flux dans le monde, EPFR Global.

La grande rotation n'est peut-être pas encore au rendez-vous mais, depuis le début de l'année, les fonds actions affichent des entrées nettes cumulées de plus de 40 milliards de dollars. Un an plus tôt à la même date, ces mêmes fonds affichaient des rachats net de près de 30 milliards de dollars. Les seuls fonds dédiés aux actions américaines ont enregistré une collecte nette de 8,6 milliards de dollars, la plus importante depuis le début de l'année. Les fonds spécialisés sur les actions émergentes affichent leur meilleur résultat des six derniers mois, avec une collecte nette de 2,7 milliards de dollars. Du côté des actions européennes en revanche, les flux ont été positifs mais modestes. Cela dit, les gestionnaires de fonds d'actions internationales, qui ont collecte plus de 22 milliards de dollars depuis le début de l'année, allouent encore en moyenne de plus de 17% de leurs engagements à la zone euro. Depuis le début de l'année, les fonds actions internationaux sont ainsi acheteurs nets d'actions allemandes, espagnoles, françaises, néerlandaises et grecques.

Toutes catégories confondues, les fonds obligataires ont enregistré une huitième semaine de flux nets positifs, cette fois pour un montant de 6,7 milliards de dollars. Les fonds d'obligations à haut rendement ont continué d'attirer les investisseurs, de même que les fonds de dette émergente et les fonds d'obligations américaines malgré la perspective d'un nouveau relèvement des taux à la mi-mars. En Europe, les sorties nettes des fonds obligataires se sont accélérées, avec une très large contribution des investisseurs institutionnels . Les fonds d'obligations italiennes ont été les plus durement touchés avec plus de 160 millions de dollars de sorties nettes en raison des incertitudes politiques.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant