Budget 2017 : comment rester dans les clous de Bruxelles

le , mis à jour le
20
Michel Sapin et son secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert, présentent mardi les grands équilibres du budget 2017.
Michel Sapin et son secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert, présentent mardi les grands équilibres du budget 2017.

« De toute façon, il n'y aura pas de nouveaux délais. » Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, est on ne peut plus clair : la France doit réduire son déficit public en dessous de 3 % du PIB fin 2017, faute de quoi elle sera sanctionnée par une amende de 0,2 % du PIB. Après avoir obtenu deux rallonges de deux ans, en 2013 et en 2015, pour repasser en dessous de la barre fatidique inscrite dans les traités européens, Paris est face à ses responsabilités.

C'est dans ce contexte que Michel Sapin présente mardi les grands équilibres du budget 2017. Le successeur de Pierre Moscovici au ministère des Finances va devoir convaincre de la sincérité de son budget la Commission européenne, qui possède désormais un droit de regard précoce, avant même le vote au Parlement. Oubliée, la prévision de croissance de 1,7 % du PIB, espérée un temps par François Hollande. Le Brexit, notamment, est passé par là et empêche l'exécutif d'espérer une augmentation de l'activité économique qui aurait fait entrer plus d'impôts dans les caisses. Le projet de loi de finances 2017 devrait donc tabler sur une croissance de 1,5 %, comme cette année. Ce qui complique considérablement l'équation budgétaire de l'exécutif. Le gouvernement doit financer des augmentations de dépenses liées à la sécurité et à ses gestes électoraux tout en réduisant le déficit public de 3,3 % (si tout va bien en 2016), à 2,7 %. Un tout...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 445566ZM il y a 3 mois

    Le PIB c'est, en simplifiant, la production du pays et la somme des salaires des fonctionnaires. Donc en augmentant le dénominateur on s'approche de fameux "3 %". En plus ces emplois réduisent les chiffres du chômage. C'est tout bénéfice pour les statistiques optimistes du gouvernement.

  • M3366730 il y a 3 mois

    VOILA OU IL FAUT FAIRE DES ECONOMIES : https://www.contribuables.org/2016/05/les-profiteurs-de-la-republique-retrouvez-lenquete-de-contribuables-associes-dans-valeurs-actuelles-du-05-mai-2016/

  • M3366730 il y a 3 mois

    ttp://www.valeursactuelles.com..ce jeune conservateur a baissé les dépenses des ministères de 19 %, atteignant le taux le plus bas depuis 1945. Il a supprimé 500 000 emplois publics et diminué les impôts sur les entreprises. Il a plafonné les allocations sociales à 500 livres par semaine et supprimé 200 organismes gouvernementaux. Grâce à son action, en cinq ans, le Royaume-Uni a créé 2 millions d’emplois dans le privé

  • M3366730 il y a 3 mois

    Bilan de Hollande et ses amis : 230 000 postes crées dans le para-publique/public et 1 200 000 millions détruit dans le privé. Dette de la France sur https://www.contribuables.org/ soit 2 257 milliards dont 487 milliards depuis l'arrivée de Hollande avec des taux faibles ou négatifs !, etc.......

  • gl060670 il y a 3 mois

    trop tard !!! la pression est au maximum, maintenant c'est le déclin du social assistanat qui a favorisé la tricherie, la fraude et les abus. Et oui !! plus d'argent dans les foyers fiscaux, plus d'argent dans les entreprises et un état en faillite. c'est inévitable, on récolte ceux que l'on sème.

  • M8252219 il y a 3 mois

    Suppression de moitié du nombre des parlementaires,réduction de moitié du nombre des élus régionaux, suppression du sénat, L'EXEMPLE DOIT VENIR D'EN HAUT ! égalité des citoyens : suppression des régimes et statuts spéciaux, diminution de 1 million du nombre des fonctionnaires administratifs, 3 jours de carence en arrêt maladie pour tous ; retraite à 65 ans avec le même calcul pour tous . Faire la TVA sociale tous en bénéficient tous doivent participer à son financement.

  • bearnhar il y a 3 mois

    Et ce ne sont pas " les clous de Bruxelles ", ce sont les clous de la France, elle a validé ces " clous ". Avant de s'occuper des autres, il n'est pas vain d'etre vertueux pour soi-meme, arretez de dire c'est de la faute des autres, la France a validé tous les textes, gauche et droite. Les 3%, nous y sommes pesque et pourrions aller à l'équilibre, alors ça n'est pas surhumain, on s'habitue à équilibrer ses comptes vous savez, non, vous savez pas ?

  • jprizzi il y a 3 mois

    Réduisons les dépenses liées aux étrangers (plusieurs milliards) réduisons des 2/3 les élus et les ministres et réduisons le train de vie du gouvernement. Çà fera déjà un bon paquet d'euros d'économisé !!!!!!!

  • Cambio17 il y a 3 mois

    Sapin veut avancer la date de paiement de la dernière échéance d'IS, les entreprises sont vent debout ! Pourquoi pas payer 2017 en 2016.... Les Allemands sont a l'équilibre budgétaire depuis des années alors qu'ils sont 20 millions de plus ! Mais dépense 150mds d'euros de moins dans le social...

  • b.renie il y a 3 mois

    On va voir la droite à l'oeuvre, bientôt proclame URMK. Il faut savoir qu'il n'y a pas d'alternative et que les propositions dites de droite ne sont qu'un plan que nous les hommes de troupe devons accepter si on veut s'en sortir. La guerre de 14 s'est gagnée à Verdun avec des troupions qui se sont sacrifiés sans barguigner. Nous le peuple avons mis des incompétents aux manettes depuis 35 ans A nous de sauver la France en nous sacrifiant pour réparer les dégats de leur démagogie par notre faute