Bourses : quelle tendance après la Fed le 16 décembre ?

le , mis à jour le
0
Le bâtiment de la Réserve Fédérale à Washington (©Karen Bleier / AFP)
Le bâtiment de la Réserve Fédérale à Washington (©Karen Bleier / AFP)

Quand la hausse du taux directeur américain devient elle critique pour la Bourse ? s’interroge Andrew Garthwaite de Credit Suisse. L’objectif de la Réserve Fédérale est double selon le stratège : se prémunir contre une bulle des actifs financiers (crédit, biotechs, etc.) ou de l’immobilier, en réduisant la mauvaise allocation du capital liée au taux zéro, et se donner la possibilité de réduire à nouveau les taux lors de la prochaine récession.

Première hausse de taux depuis juin 2006 

Mais la première hausse du taux directeur de la Fed depuis neuf ans (juin 2006) attendue le 16 décembre prochain, après sept années de taux zéro, n’est pas destinée à contrôler l’inflation en ralentissant la croissance de l’activité, actuellement comprise entre 1,5% et 2%. Selon Andrew Garthwaite, l’inflation n’est pas un problème tant que la progression annuelle des salaires reste inférieure à 3,5% (actuellement 2,6%).    

Pour Andrew Garthwaite, la hausse du taux directeur n’entrainera pas un marché baissier sur les actions tant que la courbe des taux d’intérêt ne sera pas inversée (les taux longs passant sous les taux courts), tant que l’économie américaine n’atteindra pas le plein emploi, soit un taux de chômage reculant de 5% aujourd’hui à 4%, ou tant que les taux réels (hors inflation) n’augmenteront pas au point d’empêcher la dette publique de se

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant