BOURSE-Salzgitter rechute après un bénéfice réduit de moitié au T2

le
0
    10 août (Reuters) - Le sidérurgiste allemand Salzgitter 
 SZGG.DE  retombe de 6% à la Bourse de Francfort mercredi après 
l'annonce d'un bénéfice trimestriel divisé par deux, conséquence 
de la baisse des prix de l'acier face aux importations bon 
marché de produits chinois, russes et ukrainiens. 
    Le titre perd 6,11% à 28,10 euros en fin de matinée, la plus 
forte baisse de l'indice MDax  .MDAXI  des valeurs moyennes, 
alors qu'il avait atteint mardi un pic de trois mois. 
    Salzgitter a réalisé au deuxième trimestre un bénéfice 
imposable de 13 millions d'euros, contre 28 millions d'euros un 
an plus tôt, supérieur toutefois au consensus de 9 millions 
établi par Reuters. 
    Les estimations des analystes allaient d'une perte de 13 
millions d'euros à un bénéfice de 16 millions. 
    Le résultat a été soutenu par des mesures de restructuration 
et par la participation du groupe dans Aurubis  NAFG.DE , le 
premier producteur européen de cuivre. La contribution d'Aurubis 
a été de 26 millions d'euros contre 16 millions au premier 
semestre 2015, faisant ainsi plus que compenser les pertes dans 
l'acier.  
    "L'activité acier est resté étonnamment faible", constate 
l'analyste d'UBS Carsten Riek, à l'achat sur le titre, en notant 
que les opérations de négoce ont aussi contribué positivement au 
résultat. 
    Les résultats de Salzgitter contrastent avec ceux du 
concurrent suédois SSAB  SSABa.ST , qui a publié le mois dernier 
un bénéfice d'exploitation nettement meilleur que prévu et dit 
anticiper une remontée des prix au troisième trimestre. 
    Salzgitter a confirmé ses prévisions -- relevées en juin -- 
pour l'ensemble de l'année, à savoir un chiffre d'affaires en 
baisse à 8,0-8,5 milliards d'euros mais un bénéfice avant impôt 
en hausse. 
 
 (Bartosz Dabrowski et Georgina Prodhan, Véronique Tison pour le 
service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant