Bourse : les valeurs italiennes mènent la course

le
0
Fiat Chrysler Automobiles a donné le coup d'envoi de l'introduction en Bourse à Wall Street de sa filiale Ferrari. (© Ferrari)
Fiat Chrysler Automobiles a donné le coup d'envoi de l'introduction en Bourse à Wall Street de sa filiale Ferrari. (© Ferrari)

Les actions des sociétés italiennes cotées ont les faveurs des investisseurs en 2015. Et deux grandes opérations hautement symboliques viennent alimenter leur intérêt : la privatisation de la Poste italienne et l’introduction en Bourse du constructeur automobile Ferrari à Wall Street.

L’Etat italien, qui détient actuellement l'intégralité du capital, introduit en Bourse la Poste nationale. Elle regroupe 142.000 salariés au sein de plus de 13.000 agences sur l'ensemble du territoire.

Le courrier ne représente plus que 15 % de son chiffre d’affaires, évalué à près de 30 milliards d’euros. Les services financiers représentent désormais 85% de son activité. Elle compte 6,2 millions de comptes courants et gère 470 milliards d'euros d'épargne Elle est devenue une banque et une compagnie d'assurance.

La privatisation de la Poste est la plus importante des dix dernières années en Italie. L’Etat pense recueillir 3,75 milliards d'euros de la mise en vente de 38,2% du capital. Jusqu'au 22 octobre, 453 millions de titres seront placés sur le marché. La fourchette de prix est comprise entre 6 et 7,50 euros par action. Le groupe serait ainsi valorisé à près de 10 milliards d’euros.

L’introduction en Bourse vise les institutionnels mais aussi les épargnants

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant