« Bourse : le temps du doute » par Julien Nebenzahl (DaybyDay)

le
2

L'indice Stoxx600 devrait s'affaiblir dans les trois prochains mois.
L'indice Stoxx600 devrait s'affaiblir dans les trois prochains mois.

La volatilité est revenue cet été mais chaque zone économique a réagi à sa manière. L'Europe a sous-performé, les Etats-Unis sont restés perchés très haut et la Chine a maintenu son retournement haussier. Pourtant, la correction récente n'est pas forcément un phénomène transitoire dans le cadre d'un marché globalement haussier. Plusieurs éléments techniques se rejoignent pour pointer vers un nouvel accès de faiblesse dans les mois à venir. L'Europe, à nouveau, sera en situation de grande fragilité estime Julien Nebenzahl, président du bureau d'analyse technique DaybyDay et membre du Cercle des analystes indépendants.

Le graphique de l'indice STOXX600 (600 premières capitalisations européennes) traduit finalement assez bien l'état d'esprit général des investisseurs, plutôt « bloqué ». L'analyse des prix montre l'importance du seuil majeur de 349 points. Ce niveau a été testé en début d'année et il a déclenché une première alerte baissière. C'est ensuite au cours de l'été que la correction a été plus profonde, l'indice cédant un peu plus de 15% entre son sommet et son creux. Le risque baissier évoqué dans ces colonnes s'est matérialisé mais, surtout, il a créé un contexte de grande fragilité de long terme. Un exemple parmi les nombreux signaux émis par l'analyse technique est cette dégradation du taux de variation annuel (partie inférieure du graphique). Il semble clair que la dynamique initiée en 2012 par l'attitude claire de la Banque Centrale Européenne soit maintenant émoussée. Le scénario le plus probable à horizon de trois mois est un nouvel affaiblissement en direction de 291 points, a minima.

L'indice S&P500 devrait subir une consolidation et rester très volatil selon Julien Nebenzahl
L'indice S&P500 devrait subir une consolidation et rester très volatil selon Julien Nebenzahl (DaybyDay)

Le graphique du S&P500 (500 premières capitalisations américaines) ne se compare toujours pas à celui des actions européennes. Les USA sont au plus haut quand l'Europe reste 10% sous ses sommets... Cette situation n'est pas nouvelle, elle dure depuis 2009, le début de la tendance haussière. L'événement significatif des dernières semaines est une petite consolidation après le test des 2000 points. Cette consolidation a même déclenché la rupture du support de 1905 points mais les forces de rappel ont permis de préserver ce seuil crucial. Si la dynamique de fond reste haussière, cette consolidation peut être conjuguée avec le ralentissement chronique des indicateurs de force comme par exemple le RSI (partie inférieure du graphique). Il est peu probable que l'indice américain garde un rythme de progression soutenu. Il faut plutôt s'attendre à une consolidation latérale puis, d'ici quelques mois, voire plus tôt, une nouvelle hausse de la volatilité.

Le CSI300 est l'indice des 300 plus importantes valeurs chinoises.
Le CSI300 est l'indice des 300 plus importantes valeurs chinoises.

Enfin, nous attendions un rebond haussier de l'indice chinois des 300 plus importantes valeurs, le CSI 300. Ce mouvement s'est produit mais il n'a pas pris la forme d'une hausse technique comme prévu. Il s'agit en fait d'un mouvement haussier de fond, plus structurel. La Chine n'est plus le maillon boursier faible dans le monde. Elle n'est pas pour autant un actif à privilégier outre mesure mais cette zone économique mérite maintenant de figurer dans un portefeuille international. La hausse du dollar et la politique de la Banque du Japon ne sont probablement pas étrangères à ce changement de statut.

Les indices européens restent soumis à une grande fragilité selon Julien Nebenzahl
Les indices européens restent soumis à une grande fragilité selon Julien Nebenzahl (DaybyDay)

Julien Nebenzahl

Le Cercle des analystes indépendants est une association constituée entre une douzaine de bureaux indépendants à l'initiative de Valquant, la société d'analyse financière présidée par Eric Galiègue, pour promouvoir l'analyse indépendante.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6296045 le jeudi 13 nov 2014 à 08:43

    surtout que l on à vue des possition contraire à sont discours

  • alaintr4 le jeudi 13 nov 2014 à 08:38

    des rumeurs pour paniquer les épargnants et des pros pour encaisser leur position a la baisse . pas très regulier tout ca !