Bourbon dans le gaz grâce à Jaccar Holdings

le , mis à jour le
0
Un navire de Greenship GAs, une des sociétés rachetées par Bourbon. (© Greenship Gas)
Un navire de Greenship GAs, une des sociétés rachetées par Bourbon. (© Greenship Gas)

Jacques de Chateauvieux, président, premier actionnaire et bientôt PDG, veut décorréler le cours de Bourse de Bourbon du prix du pétrole. L’industrie de l’or noir est en crise et les activités comme la valorisation du spécialiste des services maritimes à l’offshore font grise mine.

Pour diversifier les sour­ces de revenus, les dirigeants du groupe ont ainsi décidé d’investir dans un nouveau domaine : le transport du gaz en général et de l’éthane en particulier. Pour ce faire, la société va acquérir trois entreprises appartenant à Jaccar Holdings pour 709 millions de dollars (dont 389 millions de reprise de dettes).

Une diversification pertinente

Ce projet est intéressant pour plusieurs raisons. D’abord, une diversification hors du domaine de l’or noir nous semble pertinente, tant les perspectives de ce secteur sont incertaines à moyen terme. Ensuite, le gaz a le vent en poupe, du fait notamment de sa moindre contribution au réchauffement climatique. Enfin, miser sur un développement des exportations américaines d’éthane semble pertinent. La production du pays a explosé ces dernières années grâce au développement des gaz de schiste.

Mais cette opération soulève aussi quelques questions. Le ven­deur, Jaccar, n’est autre que le holding familial de Jacques de Chateauvieux, qui contrôle le capital de Bourbon. Le président assure que le prix retenu pour payer les trois sociétés de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant