Bison futé sera scalpé le 1er mai

le
0
Si les sept antennes de centre régional d?information routière (Cricr) vont fermer, l'État promet qu'une application sera prochainement mise à disposition.
Si les sept antennes de centre régional d?information routière (Cricr) vont fermer, l'État promet qu'une application sera prochainement mise à disposition.

Adios, petit Indien ! Depuis 1976, Bison futé accompagne la tribu des automobilistes sur la route des vacances et les conseille les jours de fortes affluences sur les routes et les grands axes de France. Mais voilà : la mascotte va disparaître le 1er mai prochain. Les sept antennes de centre régional d'information routière (à savoir Villeneuve d'Ascq, Metz, Rennes, Bordeaux, Lyon, Marseille et Créteil) qui collectent les informations sur les routes vont être fermées par l'État. La Direction générale de la police nationale a divulgué l'information mardi 19 janvier 2016, avant que le syndicat Unsa-Police ne diffuse un communiqué intitulé : « La fin de la route ». D'après l'Unsa, une centaine de policiers et de gendarmes sont concernés par la fermeture des sept structures.

Mais qui veut la peau de Bison futé ?

La radio 107.7 ? qui peut être capté sur l'ensemble du réseau autoroutier ?, l'avènement de multiples applications (Waze, TomTom, Google) et des GPS personnels ont eu raison de Bison futé. « On ne se sert jamais de Bison futé », explique un moto-taxi cité par Europe 1. « Ce n'est pas toujours fiable : là, Bison futé dit que c'est vert sur les Champs-Élysées alors qu'il y a du rouge partout sur l'autre application ! »

La fiabilité du service français serait donc en cause pour l'État, qui estime que les fonctionnaires des centres d'information routière...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant