Barclays met des fonds en réserve pour les enquêtes

le
0
BARCLAYS PROVISIONNE 500 MILLIONS DE LIVRES POUR DES RÈGLEMENTS ÉVENTUELS DE LITIGES
BARCLAYS PROVISIONNE 500 MILLIONS DE LIVRES POUR DES RÈGLEMENTS ÉVENTUELS DE LITIGES

LONDRES (Reuters) - Barclays a mis en réserve 500 millions de livres (634 millions d'euros) pour régler les amendes éventuelles liées à une manipulation du marché des changes tout en annonçant jeudi une hausse du bénéfice au troisième trimestre.

La banque britannique a fait état d'un bénéfice imposable ajusté de 1,59 milliard de livres, en hausse de 15%.

Les 500 millions de livres mises de côté sont "à mettre en relation avec les investigations en cours sur le marché des changes de la part de certaines autorités réglementaires".

Barclays est l'une des six banques qui discutent avec les régulateurs britanniques d'un règlement concerté d'une affaire de manipulation présumée du marché des changes, ont dit des sources.

JPMorgan, UBS et Deutsche Bank ont également passé d'importantes provisions au troisième trimestre pour couvrir d'éventuelles sanctions liées au marché des changes. Royal Bank of Scotland et HSBC devraient les imiter lors de la publication de leurs résultats prévus, respectivement, vendredi et lundi.

Le directeur général Anthony Jenkins s'est engagé à alléger et à rentabiliser la structure de Barclays, tout en redressant ses pratiques commerciales et de trading, en limitant son activité de banque d'investissement, en réduisant les coûts et en supprimant ses activités les moins performantes.

Les dépenses d'exploitation au troisième trimestre ont légèrement baissé par rapport à l'an dernier, et elles sont en recul de 7% sur la période janvier-septembre.

La banque a annoncé avoir supprimé 7.800 emplois en l'espace d'un an, sur les 19.000 qu'elle compte faire disparaître dans les trois ans.

Barclays a également provisionné 170 millions de livres pour dédommager les clients victimes de pratiques commerciales abusives de produits d'assurance.

En Bourse de Londres, l'action gagne près de 2% à 224,85 pence.

(Steve Slater, Wilfrid Exbrayat et Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant